Complexe d’Œdipe : définition, manifestation, comment y faire face ?

Le complexe d’Œdipe peut survenir chez l’enfant de bas âges, généralement entre 3 et 6 ans. Ce dernier voue une passion débordante pour l’un de ses parents. À l’inverse, il jalouse et rejette l’autre. Tous les psychologues ne partagent pas le même avis à son sujet. Certains d’entre eux le considèrent comme une phase importante dans l’édification de la personnalité et de l’identité sexuelle de l’enfant. Pour en savoir davantage à propos du complexe d’Œdipe, retrouvez dans cet article sa définition, ses manifestations, les comportements typiques et les solutions pour y faire face.

Complexe d’Œdipe : concept inspiré d’une tragédie grecque

Le concept de complexe d’Œdipe découle d’une œuvre de Sophocle, un célèbre auteur de tragédie grecque. Dans l’histoire, les parents d’Œdipe l’ont abandonné dès sa naissance, car l’oracle les a convaincus que le bébé leur apporterait un malheur. Œdipe fut accueilli par une famille d’adoption qu’il quitta à l’âge adulte. Un jour, il se disputa violemment avec un homme nommé Laïos et le tua, sans savoir que c’était son père. Ensuite, il prit la femme de cet homme pour épouse alors qu’il s’agissait de sa mère. Lorsqu’Œdipe eut enfin tout compris, il se creva les deux yeux et partit en exil.

Définition du Complexe d’Œdipe

On parle de complexe d’Œdipe lorsqu’un enfant éprouve un désir inconscient pour l’un de ses parents et rejette l’autre. Dans la plupart des cas, le petit garçon jette sa dévolue sur sa mère, et la petite fille sur son père. C’est ce qu’on entend par complexe d’Œdipe positif. À l’inverse, on parle de complexe d’Œdipe négatif lorsque l’enfant démontre sa passion pour le parent de même sexe. Quel que soit le cas, l’enfant n’hésite pas à s’immiscer dans la relation de couple afin de s’attirer la faveur du parent qui l’intéresse. Étant une phase cruciale dans le développement affectif de l’enfant, le complexe d’Œdipe met en évidence les fondations sur lesquelles se construit la personnalité de l’enfant. Il influe également sur sa vie amoureuse future, à en croire certains psychologues.

À quel âge débute le complexe d’Œdipe ? Quel comportement ?

En général, le complexe d’Œdipe se manifeste à partir de 3 ans. À cet âge, la conscience de l’enfant sur certains aspects de la vie commence à s’éveiller. Par exemple, il réalise qu’il est différent des autres par la forme du visage, la couleur des cheveux et des yeux, etc. Il commence à s’intéresser à ses parties intimes, à ceux de ses parents et à ceux des autres enfants. Il aime tout particulièrement se pavaner nu et adore le bain.

C’est également à partir de 3 ans que l’enfant se rend compte qu’il peut étendre son emprise sur les autres. Il cherche à plaire et manifeste son envie de posséder. Il s’oppose à certaines choses et n’hésite pas à rejeter ceux qui ne lui conviennent pas (par exemple : je ne veux plus être ton ami). Vis-à-vis de ses parents, il commence à s’éprendre de passion pour l’un et renie l’autre s’il souffre du complexe d’Œdipe. Il met en avant ses atouts de séduction pour plaire au parent qu’il aime et emploie différents stratagèmes pour éloigner celui qu’il considère comme son rival.

En général, vers l’âge de 4 ans, les garçons n’hésitent pas à déclarer leur flamme à leur mère en disant : « Maman, tu es vraiment très jolie. Tu es mon amour à moi tout seul ». Quant aux filles, elles peuvent avoir des réactions comme : « C’est papa qui m’intéresse ! Pas toi maman ! ». L’enfant peut donner tout le temps des bisous au parent aimé et multiplie les gestes d’affection et de tendresse en vers lui. Il peut même exprimer son désir de se marier avec le parent élu. En même temps, il souhaite la disparition du parent rival afin d’avoir toute la place pour lui seul.

Comment faire face au complexe d’Œdipe de son enfant ?

Si le complexe d’Œdipe est difficile à vivre pour l’enfant, il l’est tout autant pour les parents, en particulier pour celui qui est considéré comme le rival. Pour sortir de cette situation, il convient d’aider l’enfant à canaliser son excitation, car sans aide, il ne parvient pas à se contrôler. Voici ce que vous pouvez faire en tant que parent.

Que vous soyez le parent élu ou rejeté, faites preuve de compréhension et de bienveillance. Soyez près de votre enfant tout en évitant de céder à ses désirs. Vous devez trouver l’équilibre entre les deux. Le plus gentiment possible, tirez les choses au clair avec votre progéniture. Expliquez-lui certaines choses avec des mots simples. Exemple : « Moi et ta mère, nous nous aimons. C’est elle mon amoureuse. Toi aussi, quand tu seras grande, tu auras un amoureux grand et fort comme papa. Tu pourras lui donner tout le temps des bisous sur la bouche comme nous le faisons ta mère et moi ». Lors de ce discours, les deux parents doivent parler pour montrer qu’ils partagent le même avis. Il arrive que l’enfant essaie de s’immiscer entre vous deux pour vous séparer lorsque vous vous faites des câlins ou des embrassades. Dans ce cas, expliquez-lui que c’est ce que font tous les amoureux.

En outre, répartissez équitablement les tâches quotidiennes en rapport avec votre enfant, surtout durant la phase du complexe d’Œdipe. Par exemple, vous pouvez lui dire : « Aujourd’hui, avant de te coucher, papa te racontera l’histoire de Cendrillon. Demain, ce sera le tour de maman avec Alice au pays des merveilles. » Évitez que ce soit tout le temps maman qui lui donne son bain, ou que ce soit toujours papa qui l’emmène au parc d’attractions. Permettez-lui de vivre les bons moments aussi bien avec son père qu’avec sa mère. Attention ! Ne laissez jamais votre enfant choisir lequel de vous deux va s’occuper de lui.

Par ailleurs, ne permettez pas à votre enfant d’avoir une relation exclusive avec l’un de vous deux. Le parent élu doit se mettre à l’écart afin qu’un équilibre relationnel s’établisse dans le foyer. Un enfant qui vit une relation exclusive avec l’un de ses parents aura du mal à être dépendant affectivement. Il aura énormément de difficulté à avoir une vie amoureuse saine quand il sera adolescent ou adulte.

Manifestation d’un complexe d’Œdipe non résolu

Lorsqu’il n’a pas été résolu, le complexe d’Œdipe peut amener une personne à se culpabiliser au moment des relations intimes. Durant l’acte, il a l’impression de trahir ses parents. Dans la plupart des cas, les personnes dans cette situation se tournent vers des partenaires ressemblant à leurs parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.