Le vide en soi : c’est quoi ? Comment s’en sortir et reprendre le dessus ?

Le vide en soi est un sentiment qui nait, grandit et persiste chez une personne jusqu’à ce que cette dernière réussisse à le remplir. S’il est négligé, il peut engendrer des conséquences physiques et psychologiques importantes . De quoi s’agit-il vraiment et que peut-on faire pour s’en sortir et reprendre le dessus ? Lisez cet article jusqu’à la fin et vous en saurez davantage.

Qu’est-ce que le vide en soi ?

Le vide en soi se définit comme le néant ressenti par une personne délaissée ou abandonnée après une séparation, un départ, un décès, etc. Il s’apparente à une plaie qui s’aggrave au fil du temps, au fur et à mesure que la personne se remémore ou revit les émotions de cet instant. Le vide en soi, c’est aussi cette désagréable impression de ne plus compter ou être précieux pour les autres. On a l’impression de ne pas avoir sa place dans la famille, dans le groupe, ou dans la société en se disant que ce sont toujours les autres qui attirent l’attention.

Comment nait le vide en soi ?

Le vide en soi n’est pas le fruit du hasard, mais la conséquence d’évènements qui se sont produits durant l’enfance. Il peut naitre suite au décès d’un proche (parent, grands-parents, sœur ou frère) ou après une séparation douloureuse et brutale avec un être cher. Il peut également résulter d’un manque d’affection et de tendresse, d’un fort sentiment de rejet, d’un manque d’attention ou de soin à cause de la précarité. Bien que les sentiments d’abandon et de rejet présentent des similarités, ils ne proviennent pas de mêmes contextes. Quoi qu’il en soit, les deux laissent un grand néant qui attend d’être rempli.

Les conséquences du vide en soi

Le vide en soi engendre un grand mal-être psychologique et physique. On a souvent du mal à en parler avec les autres si bien qu’on se résout à vivre avec. Dans le cas d’une personne abandonnique, il croit qu’il ne pense qu’à lui-même alors que son regard et son attention portent sur son entourage et les différentes situations. Il s’isole complètement pour ne plus avoir à souffrir ou, au contraire, il devient dépendant des autres.

Dans le cas d’un enfant abandonné, son histoire ne peut être effacée. Porter trop de jugement sur celle-ci ne ferait qu’enfoncer la personne dans le vide comme si elle n’existait pas. Un enfant qui a l’impression d’être mal-aimé ou qui pense ne compter pour personne a de grandes difficultés à se débarrasser de cette idée à l’âge adulte.

Se libérer du sentiment de vide en soi et reprendre le dessus

Il ne faut pas fuir le vide en soi, mais l’affronter. Ce vide attend d’être rempli de bonne chose qui va vous permettre d’équilibrer vos émotions. Comme il s’agit d’un vide intérieur, ne commettez pas l’erreur de le combler par l’extérieur. En clair, ce vide ne se comble pas en vous gavant de nourriture ou en achetant tout ce qui vous plait, ou encore en partant en vacances. Ces moyens sont peut-être efficaces durant un moment, mais leur effet ne dure pas longtemps, si bien que le vide persiste.

Au lieu de dramatiser ce vide, vous pouvez essayer de le considérer comme une opportunité. En effet, il vous met face au défi de remplir une espace intérieur. Il vous permet de donner une dimension beaucoup plus importante à votre vie. Peu importe que vous ressentiez l’angoisse ou l’agacement, lâchez prise et acceptez ces sentiments sans pour autant vous y agripper.

Considérez le vide en soi comme un passage vers autre chose. Inutile de vous dire que vous allez vivre avec pour le restant de votre vie. Bien que vous possédez tout ce dont vous avez besoin pour vivre dans le bonheur, mais que vous avez toujours l’impression qu’il vous manque quelque chose, ne vous culpabilisez pas. Autorisez-vous à ressentir ce manque et essayez de comprendre sa nature.

En outre, pour combler le vide en vous, soyez à l’écoute de votre for intérieur. Réveillez ce qui dort en vous. Remettez-vous en question et n’hésitez pas à creuser dans votre passé, car il peut contenir des éléments importants. Pour ce faire, accordez-vous du temps pour vous-mêmes. Vous pouvez faire de la méditation pour être plus à l’écoute de votre personne.

Une autre manière de reprendre le dessus sur le vide en soi consiste à arrêter de faire semblant. Ne jouez pas le rôle d’un personnage que vous n’êtes pas afin d’attirer l’attention des autres ou vous faire aimer. Que votre oui soit oui, et que votre non soit non. Ne dites pas le contraire de ce que vous pensez, mais soyez toujours franc. Ayez le courage de montrer qui vous êtes réellement et jouez la carte de l’authenticité.

Ressentez-vous un besoin de contribuer après vous être mis à l’écart durant un certain temps ? En comblant ce besoin, vous parviendrez à remplir progressivement votre vide intérieur. Vous redonnez un sens à votre vie. Rassemblez ce que vous pouvez donner aux autres : du temps, des mots, de l’argent, de la joie, etc. Vous verrez que vous vous sentirez plus vivant, loin de votre vie d’avant. Plus important encore, faites place à la joie dans votre quotidien. Expérimenter cette émotion vous aide à vous reconnecter à votre vie intérieure.

Si vous avez de la créativité, même très peu, il est temps pour vous de la sortir. Mettez en avant cet élément, car il vous permet de développer votre intuition. Nous nous disons parfois que nous ne sommes pas créatifs. Pourtant, il suffit d’avoir le support idéal. Réveillez le cuisinier, le peintre, le chanteur, le bricoleur, le dessinateur, le couturier en vous.

Si vous vous sentez mal-aimé, commencez par apprendre à vous aimer. Le vide en soi peut en effet être comblé avec de l’amour. Aimez-vous vous-même, aimez la vie et aimez les autres sans rien attendre en retour. D’un autre côté, si vous avez des projets, inutile de les reporter à plus tard. La peur vous a-t-elle empêché de les entamer ? Demandez-vous ce que vous auriez fait si cette peur ne vous avait pas bloqué.

Enfin, faites place à la gratitude dans votre vie. Soyez reconnaissant envers la vie au lieu de la culpabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.