Un enfant homosexuel: comment l’aider à l’assumer?

Un enfant, notamment à l’adolescence, commence à devenir amoureux et à être attiré par une autre personne du sexe opposé. Cette logique n’est toutefois pas unanime. Il arrive que les parents perçoivent son attirance envers les personnes du même sexe que lui. Dans certains cas, c’est l’enfant lui-même qui annonce cette préférence à ses parents. Quel que soit le cas, ces derniers doivent faire preuve de compréhension et de tolérance. Bien que les mentalités ont évolué, l’homosexualité reste une situation gênante pour le concerné principalement. Ses parents doivent lui grand support pour qu’un enfant homosexuel puisse s’accepter lui-même.

Evitez de définir à l’avance son identité sexuelle

Un adolescent peut montrer des désirs, des conduites ou des rêveries homosexuelles. Cependant, cela ne détermine pas son penchant sexuel lorsqu’il sera adulte. Durant cette période, en effet, sa personnalité ne se retrouve pas encore. Ses premières pulsions dans la sexualité sont embrouillées. Il se peut ainsi qu’il passe par une étape bisexuelle. Cela lui permettrait d’en apprendre d’avantage. Si votre enfant se confie à vous en exprimant ses inquiétudes, vous n’avez qu’à lui expliquer que ce ressenti est normal. Cela peut être passager, car pour déterminer s’il est réellement un enfant homosexuel ou non nécessite beaucoup de temps.

L’essentiel est de ne pas lui infliger une identité sexuelle, car il doute même de ses préférences. Les parents doivent impérativement éviter d’émettre des propos agressifs ou de plaisanter librement sur les lesbiennes et les gays. Ils doivent également éviter de s’immiscer dans sa vie amoureuse avec des questions trop indiscrètes. Vous ne ferez que leur mettre encore plus dans l’embarras. Laissez leur du temps, car le moment viendra où les réponses deviennent claires facilement.

Passez de l’étape de la révélation à la phase d’acceptation

Au moment où le doute se dissipe, l’enfant est certain qu’il est fortement attiré par les personnes du même sexe que lui. Comme cette orientation sexuelle est contraire à la normale, elle est assez difficile à vivre. Au début, ces enfants homosexuels éprouvent de la honte, se sentent anormaux et surtout ont peur d’être rejetés par son entourage. Le plus souvent, ils n’osent pas en parler à tel point qu’ils se cachent même de leurs parents. Ils ont surtout peur de les décevoir et que par conséquent, ces derniers ne les aiment plus. Cette peur toutefois ne demeurera pas longtemps. En effet, cet enfant va décider de ne plus cacher ce penchant sexuel et va l’assumer. En même temps, il appréhendera la réaction de ses parents. Cependant, de son côté, cette révélation va le libérer et rompre cet isolement. Du côté de la famille, par contre, ce serait un coming out aura l’effet d’un tremblement de terre.

Un sentiment incontrôlable

Certes, l’homosexualité est de plus en plus acceptée de nos jours. Cependant, elle ne l’est que dans les villes plus développées et dans quelques familles. La plupart du temps, l’enfant est rejeté notamment par son père qui coupe définitivement leur relation. Dans certains cas, les parents n’acceptent pas la réalité et assimilent cette révélation à une provocation ou à une mode. Ils pensent parfois l’envoyer en thérapie afin de le « guérir ». Ils doivent savoir qu’une psychothérapie ne permettra pas de changer cette homosexualité. L’amour est naturel, pas un choix. Elle est toutefois nécessaire pour aider un enfant homosexuel à s’assumer, s’apaiser et s’épanouir.

Sentiment de culpabilité des parents

Une telle révélation est un choc réel et douloureux même pour les parents avec une large ouverture d’esprit. Ils doivent renoncer à leur idée d’avoir un enfant idéal. En même temps, ils doivent admettre que la perception de l’amour ne sera pas pareil et surtout qu’ils ne pourront plus avoir de petits-enfants. Le sentiment de culpabilité est le plus pesant pour les parents. Ils se sentent responsables : la mère pense qu’elle a trop materné son fils et le père se reproche de ne pas être plus présent. Aucun professionnel ne peut encore déterminer avec certitude l’origine de l’homosexualité. Selon les théories, on accuse les différences biologiques. Cependant, aucune de ces théories n’a été prouvée.

Il est important que parents et enfant se communiquent pour échanger leur ressenti. Aucun d’eux ne peut empêcher les autres de juger l’enfant, son éducation ainsi que les parents. Il est donc préférable d’en parler à son fils ou à sa fille. Ne rien dire pourrait signifier que sa préférence sexuelle est un sujet honteux et tabou.

Soutenez sans conditions votre enfant

Il est naturel pour un parent de s’inquiéter pour son enfant et souhaiter son épanouissement. La situation est encore plus difficile lorsqu’il a une attirance sexuelle différente des autres. Les autres se moqueront de lui et il fera l’objet de déshonneur. La société ne cessera de  stigmatiser l’enfant homosexuel.

En tant que parents, vous devez ainsi éviter de désapprouver afin de ne plus en rajouter. Certes, ce n’est l’avenir auquel les parents auraient souhaité pour son enfant, il a plus que besoin de leur soutien. L’amour sans conditions de sa famille lui sera important pour affronter toutes ses peurs. Même si on n’arrive pas à bien comprendre ses choix, il faut le faire ressentir qu’il est aimé et accepté. Il suffit juste de respecter cette préférence sexuelle et ne souhaiter que son bonheur. Ainsi, il s’acceptera et s’assumera. Selon les diverses constatations, ceux qui sont rejetés par leurs proches se sont suicidés.

Recourir à l’assistance d’un professionnel

Durant son adolescence, l’enfant ne cesserait de s’interroger sur ses attirances sexuelles comme ses hormones sont encore chamboulées. Il arrive qu’il pense être attiré vers des personnes qui sont de même sexe que lui. Cependant, cela ne voudrait pas dire qu’il est  un enfant homosexuel.

Chaque famille a son propre niveau de tolérance. Les parents ainsi que les proches doivent accepter le choix de son enfant et être solidaires avec lui. Il n’est pas nécessaire de bousculer les choses. L’enfant doit révéler de son plein gré son penchant sexuel. Les parents peuvent montrer via leur attitude et leur discours que son homosexualité ne constitue aucun problème pour eux.

Dans certains cas, l’enfant a du mal à vivre cette situation. En tant que support, les parents peuvent lui proposer l’assistance d’un psychologue. Certains adolescents préfèrent se confier avec une personne étrangère qui ne le jugera pas selon lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.