Respiration holotropique : spécificités de cette technique de psychologie par la respiration

Des suites d’un traumatisme, une personne peut créer une barrière visant à la protéger. À ce moment, elle entre dans un état modifié de conscience. La respiration holotropique se présente justement comme une autre approche visant à modifier cet ECM. Elle fait pour cela appel à un travail sur le souffle accompagné d’une musique. Cela étant afin de favoriser l’émergence d’images et d’émotions enfouies dans le subconscient, ce qui permet par la suite d’évacuer des blocages profonds chez le patient.

La respiration holotropique en définition

La respiration holotropique est une technique d’exploration intérieure élaborée dans les années 80 par le psychiatre tchèque Stanislav Grof. À l’instar du rebirth, la respiration holotropique se base sur le travail du souffle associé à des séquences musicales. Ces deux conditions permettent au patient d’atteindre les émotions et souvenirs refoulés dans son subconscient. Cela étant afin de mieux travailler sur ses problèmes présents au travers de ses expériences passées.

Le but de la respiration holotropique est de vous faire redécouvrir des événements qui auraient marqué votre vie par le passé et qui pourraient être les sources de certains de vos traumatismes. Cette méthode thérapeutique vous incite à les revivre pleinement de manière à pouvoir les dépasser plus aisément pour enfin ressentir une sérénité dans votre vie actuelle. La respiration holotropique a pour objet de vous faire prendre pleinement conscience de vos faiblesses et de vos forces pour que ceux-ci deviennent des atouts pour vous.

Étymologiquement, holotropique est l’association de deux mots grecs, dont holos signifie le tout et trepein veut dire se déplacer. Le TRH ou travail de respiration holotropique est de ce fait une technique d’exploration de soi et d’extension de la conscience par le biais de l’hyperventilation sur fond musical. Par ce travail, le patient entre dans une transe et devient plus apte à lever les barrières qui bloquent sa perception.

Déroulement d’une séance de respiration holotropique ?

C’est grâce aux exercices de respiration effectués sur fond musical que le patient peut accéder à son inconscient. La respiration holotropique permet avant tout de vivre une expérience individuelle, les ressentis sont propres à chacun même si les séances peuvent se pratiquer en groupe dans la plupart des cas. D’autre part, une séance de TRH peut durer entre 3 à 4 heures.

Notez que l’instigateur de cette technique thérapeutique, Grof a établi un protocole strict concernant la respiration holotropique. Les thérapeutes également appelés les accompagnants qui désirent s’initier à cette méthode et la pratiquer sont dans l’obligation de suivre un cursus spécialisé.

La respiration holotropique se déroule en 3 étapes spécifiques. D’abord, l’accompagnant plonge l’expirant dans un état profond de relaxation. Tout au long de la séance, des musiques percutantes tournent en fond et c’est sur celles-ci que l’expirant cale sa respiration qui devrait commencer aussi à s’accélérer.

Au fil de la séance, l’expirant commence son voyage intérieur en visualisant des images et en les associant à des sons. Puis surgissent les souvenirs accompagnés d’émotions diverses. Dans certains cas, il est possible que le patient arrive même à remonter jusqu’à sa naissance. C’est à ce moment qu’il plonge dans un état de conscience altérée et c’est pendant cette transe qu’il revit des moments qu’il a inconsciemment refoulé.

À la fin de la séance, le patient est invité à raconter ce qu’il a vécu ou à le dessiner. Cela étant afin de mieux l’intégrer et de le comprendre.

À qui s’adresse la respiration holotique ?

Cette approche psychologique par la respiration permet de résoudre de multiples problèmes physiques et psychologiques. Les personnes qui s’offrent de troubles anxieux peuvent par exemple recourir à cette méthode pour tenter de se débarrasser de leurs angoisses ou pour se libérer des problèmes psychologiques responsables de leurs attaques de panique.

De la même manière, les chocs émotionnels, les phobies ainsi que les traumatismes peuvent être soulagés par une thérapie de respiration holotique.

Notez qu’outre le fait de traiter des troubles psychologiques, la respiration holotique peut servir à traiter certaines pathologies telles que les fatigues chroniques, l’asthme, les maux de tête chroniques et même certaines maladies cutanées telles que l’eczéma.

Cette méthode de psychologie par la respiration peut aussi aider les personnes à surmonter des deuils difficiles. Elle est également préconisée dans des cas de troubles psychosomatiques ou pour soulager certaines dépressions.

Les bienfaits de la respiration holotropique

Selon son créateur, la respiration holotique permettrait de toucher à l’ensemble des physionomies caractéristiques d’un individu. Elle ne se limite pas au plan psychologique et physique. Les plans culturel, social et même spirituel sont aussi englobés dans cette méthode.

La respiration holotique vous aide à lâcher prise sur les éléments du passé qui peuvent vous bloquer. Elle vous incite à pardonner et à tourner la page pour mieux vivre votre présent.

Il est vrai que les bienfaits de la respiration holotique sur les troubles psychiatriques nécessitent encore des études approfondies. Quoi qu’il en soit, elle s’avère efficace dans de nombreux cas. La respiration holotique favorise une meilleure estime de soi et aide à réduire les peurs, notamment la crainte de la mort. Elle favorise la confiance non seulement en soi, mais aussi envers les autres. D’autre part, suivre des séances de respiration holotique contribue à l’amélioration du sommeil et favorise le bien-être de manière générale.

Grâce à des séances de respiration holotique, vous pouvez établir des rapports sociaux plus détendus. Et enfin, cette méthode psychologique par la respiration vous permet de mieux vous connaître.

La respiration holotropique comporte-t-elle des risques ?

Du moment qu’elle est réalisée dans un environnement sécurisé et menée par des thérapeutes ou accompagnants qualifiés, la respiration holotropique n’est pas dangereuse en soi. Vous devez en revanche savoir qu’au cours d’une séance, il peut arriver que certains patients se lancent dans des démonstrations physiques pouvant être assez impressionnantes. Pour cette raison, il est impératif de pratiquer la respiration holotropique sous la supervision de thérapeutes capables d’immobiliser un expirant de manière à lui éviter de se blesser.

Pour pouvoir pratiquer une respiration holotropique, vous devez également présenter un certificat médical. Il faut savoir que la pratique de la respiration holotropique est contre-indiquée dans certains cas. Les personnes qui souffrent d’épilepsie, de problèmes cardiovasculaires ou d’un glaucome ne peuvent par exemple pas s’adonner à cette pratique. Il en va de même pour les femmes enceintes et les personnes ayant subi récemment une chirurgie.

Dans le cas d’une personne hypersensible émotionnellement ou un individu qui souffre de problèmes psychiatriques, il est recommandé de suivre une séance de respiration holotropique en individuel et d’être accompagné par plusieurs thérapeutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *