Être heureux au travail : comment y arriver ?

Le fait de travailler, bien que fastidieux, ne doit pas être vécu comme une corvée. Il est important d’être heureux au travail, puisqu’on y passe la majeure partie de notre vie. Sachez qu’un employé anxieux suffit pour détruire l’ambiance du travail en équipe. C’est même un facteur qui mène vers la baisse de la productivité. Rendre heureux les salariés doit être un défi pour chaque employeur. Toutefois, les salariés en question ont aussi leur part de responsabilité. Raison de plus pour s’attarder sur ces quelques conseils qui favorisent le bien-être au travail.

Embellissez l’environnement de travail

À l’évidence, c’est motivant d’évoluer dans un cadre à la fois agréable et confortable. Faites de votre lieu de travail un endroit convivial en y ajoutant des canapés ou des fauteuils, ou pourquoi pas des chaises longues. Une longue position assise fatiguera vos employés et peut causer des douleurs lombaires. C’est pourquoi, ils ont besoin de s’allonger, de changer de posture, de se mettre à l’aise le temps d’une pause.

Pour créer une qualité de vie au travail, n’hésitez pas à y intégrer une salle de repos, une salle de sport ou une salle de jeux. Ces genres d’endroits aident vos salariés à se ressourcer pour qu’ils puissent être heureux au travail et être plus productifs.

Personnalisez le design pour susciter l’envie de fréquenter les lieux. Optez pour des couleurs vives qui reflètent une joie de vivre. Pensez même à introduire des plantes d’intérieur pour détendre l’atmosphère et pour créer une touche de décoration distinguée.

Améliorez la cohésion du groupe

Le conflit dans le groupe empêche d’être heureux au travail. C’est un facteur qui ôte toute motivation de hausser la productivité. L’ensemble de votre équipe ne sera jamais d’accord sur tout, mais il faut trouver un terrain d’entente. Plus encore, c’est important de gérer les conflits  à temps.

Organisez des activités qui favorisent la cohésion du groupe. C’est le fameux team building. Mettez en place des activités ludiques (jeux collectifs, fêtes d’anniversaire…), des séjours organisés ou simplement des séances de partage. Ces types d’activités permettent à vos employés de mieux se connaître et de se rapprocher. Le but est de tisser des liens amicaux tout en restant professionnels.

Cette cohésion du groupe montre la dimension humaine du monde du travail. Elle rappelle que les salariés sont des êtres humains qui ont besoin d’une interaction sociale pour s’épanouir.

Valorisez les idées de vos salariés

Le fait de se sentir écouté permet d’être heureux au travail. Soyez à l’écoute des idées innovatrices venant de vos employés. Leurs propositions reflètent le genre d’endroit dans lequel ils souhaitent exercer leur travail.

Pour le bien-être des salariés et de l’entreprise, il faut favoriser les questions comme : « Qu’est-ce qui vous rendra plus heureux au travail ?», ou « quels changements voudriez-vous instaurer pour plus de confort ? ». Créez une boîte à idée et encouragez vos employés à y placer leurs suggestions.

Le fait de les laisser  contribuer aux changements positifs de l’entreprise leur procure plus de motivations. La satisfaction qui en découle favorise le taux de productivité de chacun. Ils se sentent importants et valorisés, donc, ils seront épanouis, heureux et plus performants.

Équilibrez vie professionnelle et vie personnelle

Gérez bien votre temps et votre espace. Évitez au maximum de ramener du travail à la maison. La place de vos dossiers et de vos soucis professionnels est sur votre lieu de travail. Une fois chez vous, prenez l’habitude d’éteindre le téléphone professionnel, d’éviter les e-mails relatifs à votre emploi.

Profitez de votre moment personnel et de celui que vous passez avec vos proches (familles, amis, conjoint…). Si vous pensez que vous gaspillez du temps en se détendant ainsi, c’est faux. Au contraire, ces moments de détente vous permettent de vous ressourcer en énergie et en motivation.

Vice-versa : ne ramenez pas votre souci personnel au bureau. C’est assez difficile, mais c’est une condition à tenir pour être heureux au travail. Dites-vous que ce local est un tout autre endroit qui n’a aucune place pour votre souci personnel. Mais s’il s’agit d’un problème grave,  il vaut mieux en parler pour éviter qu’il vous ronge. Le fait de ne pas savoir compartimenter la vie professionnelle et personnelle est une véritable source de dépression.

 Consultez un psychologue

Le fait de solliciter l’aide d’un psychologue ne signifie pas que vous souffrez d’une pathologie mentale. Au contraire, c’est une mesure préventive pour ne pas en arriver là. Donc, n’ayez pas honte de consulter un ou plusieurs spécialistes en ligne.

Vous avez le choix entre un psychologue du travail, un psychologue clinicien et un spécialiste en TCC (thérapies cognitivo-comportementales). Ils ont tous le même objectif : identifier les risques psychosociaux qui provoquent une dépression. Parmi ces risques psychosociaux, les plus fréquents en milieu professionnel sont : la pression hiérarchique, l’insécurité professionnelle et la présence de stress.

C’est crucial d’identifier ces risques à temps afin d’éviter une dépression, un burn-out, un absentéisme répété voire une démission. Le plus grave, c’est que les situations à risques déstabilisent la vie de toute une équipe. Elles commencent par créer un conflit interne, puis les problèmes relationnels et comportementaux s’enchaîneront. Si le cas s’empire, une thérapie de groupe s’impose pour le bien de l’entreprise.

Valorisez et aimez votre travail

Ne travaillez pas juste parce que vous êtes bien obligé de se faire de l’argent. C’est sûr que votre profession soutien une noble cause qui peut vous rendre fier. Le fait d’accomplir quelque chose de bien et d’utile est une véritable source de satisfaction.

La satisfaction au travail est une évidence pour les salariés d’une ONG. Dans la plupart des cas, ils aiment ce qu’ils font et ils savent être heureux au travail. Cela doit être le cas dans tous les secteurs professionnels. Trouvez en quoi votre travail est essentiel et accrochez-vous à cette bonne raison pour puiser de la motivation.

Hormis la stabilité financière, votre profession doit vous apporter un sentiment d’accomplissement, un optimisme et un épanouissement professionnel. Autrement, elle ne sera qu’une simple obligation envers votre famille ou envers la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.