Psychothérapie : quelles sont-elles ? Que choisir ?

La psychothérapie englobe le traitement, le soin, le suivi et l’accompagnement dédiés à une personne en souffrance psychologique. Elle est apportée par un psychothérapeute ou par un psychologue. Elle est aussi faite pour toute personne en demande de soutien psychologique, temporaire ou pour le long terme.

Les formes de psychothérapies existantes

Le type de psychothérapie indiqué pour un individu dépend de quelques facteurs. D’abord, il dépend du profil du sujet : est-ce un enfant, un adolescent, un adulte ou une personne âgée ? Aussi, pour déterminer la forme de psychothérapie adaptée au patient, le spécialiste se centre sur sa problématique psychique : sa nature et sa gravité. Surtout, le désir du patient à suivre une psychothérapie est très important. Le patient suivra-t-il la thérapie de l’hôpital ou à travers une psychologie en ligne ? C’est aussi un détail important.

En dépit de leur différence, toutes les formes de psychothérapie qu’on va présenter se reposent sur une même déontologie. Aussi, la relation que partage le patient et le psychothérapeute reste la même : une relation thérapeutique se déroulant dans le cadre de la thérapie. Ce cadre offre au patient un espace d’écoute, où il peut s’exprimer librement, sans aucun jugement. Il lui offre aussi l’expertise d’un professionnel qui est attentif à sa souffrance et qui s’engage à le conduire vers une solution.

La psychothérapie cognitivo-comportementale

Elle associe les thérapies comportementales aux thérapies cognitives. C’est une psychothérapie à base de psychologie scientifique comme le béhaviorisme et la psychologie cognitive. Cela signifie que la TCC étudie la traduction de la souffrance du patient dans sa vie quotidienne. L’étude se focalise sur les comportements et les symptômes exécutés par le sujet en fonction de sa douleur. Le but de la psychothérapie cognitivo-comportementale est de guérir les symptômes, non les causes de la souffrance.

Le spécialiste prescrit des exercices qui visent à modifier le fonctionnement cognitif, émotionnel et comportemental du sujet afin qu’il puisse surmonter les symptômes. À chaque séance, le psychologue fixe un objectif précis que le patient essaiera d’atteindre à travers ces exercices.

La psychothérapie psychanalytique

La psychothérapie psychanalytique est basée sur la psychanalyse en adoptant une approche psychodynamique. Pour amener le patient à s’ouvrir à la thérapie, cette forme de psychothérapie privilégie la technique de l’association libre.

La technique de l’association libre consiste à inciter le patient à dire tout ce qu’il a dans la tête. Le spécialiste ne pose aucune balise et n’essaie pas de filtrer ses dires. Le patient est libre de parler de ses sentiments, de ses émotions, de ses idées, de ses hypothèses et de ses interprétations.

Grâce à la technique de l’association libre, le patient fera jaillir ce qui se trouve au fin fond de son inconscient. Cela permet au psychologue d’identifier les barrières que les patients ont érigées autour de son inconscient pour ne pas subir la souffrance. C’est en levant cette barrière que les patients puissent fouiller son subconscient, reconnaître les souffrances qui les assaillent puis y faire face.

La psychothérapie systémique

Elle traite les problèmes psychiques d’un patient qui mènent vers un dysfonctionnement du groupe au sein duquel il évolue. Elle considère que le trouble d’un seul membre (au sein d’une famille, d’un mariage ou d’une entreprise) peut affecter le reste du groupe. Ainsi, la psychothérapie systémique peut être à la fois individuelle ou en thérapie familiale.

Quelle forme de psychothérapie choisir ?

Il existe bon nombre de formes de psychothérapie et d’approche psychologique. Mais votre psychologue choisira en fonction de votre état psychopathologique.

Quand choisir une TCC ?

Une thérapie cognitivo-comportementale ou TCC permet de traiter les symptômes de votre souffrance. Ainsi, le traitement se fait à courte durée, car le spécialiste ne s’attarde pas sur les causes de vos douleurs. La psychothérapie de type cognitivo-comportemental est efficace pour traiter : le stress et l’anxiété, les troubles de comportements, les phobies, les addictions et la dépression.

Quand choisir une thérapie psychanalytique ?

C’est pour prendre en charge un patient en état de souffrance psychique et victime d’un mal-être. C’est surtout un type de psychothérapie qui sert à traiter une anxiété ou une dépression persistante.

C’est une psychothérapie qui permet au patient de mieux comprendre ce qui se passe dans son esprit. Elle l’aide également à faire un point sur sa vie, puis à prendre des résolutions positives pour son avenir.

C’est une méthode qui se base sur la réflexion et l’introspection. En France, la psychothérapie psychanalytique est très utilisée par les psychothérapeutes, les psychologues et les psychiatres. Elle est efficace pour résoudre les problèmes psychiques persistants.

Quand choisir une thérapie systémique ?

C’est un type de thérapie servant à résoudre les troubles psychopathologiques qui affectent l’interaction sociale. Cette psychothérapie est ainsi efficace pour traiter les problèmes de couple, les problèmes familiaux, de communication.

Les autres psychothérapies

En plus des types de psychothérapie mentionnés auparavant, il existe d’autres formes de psychothérapies.

La psychothérapie de soutien

Elle n’est pas encadrée pas une technique spécifique. La psychothérapie de soutien consiste à apporter une écoute active, un soutien et une présence afin d’aider le patient à vivre sa souffrance. Elle privilégie l’interaction du sujet avec le psychologue.

C’est une forme de psychothérapie très adoptée dans les hôpitaux. Elle est réclamée par des gens qui vivent une souffrance physique et qui souhaitent qu’on leur accorde de l’attention et de l’écoute attentive.

Le Mentorat

C’est un accompagnement psychothérapeutique dédié aux jeunes, permettant de leur accorder une écoute et une expertise psychologique. C’est une méthode leur permettant de traverser une transition et une étape de sa vie qui lui semble tellement difficile. C’est plutôt un traitement préventif qui leur empêche de subir des troubles psychologiques graves.

C’est un outil thérapeutique qui convient aux adolescents. Pendant l’adolescence, les jeunes sont en quête de repère afin qu’ils puissent tracer leur propre route. Mais avant cela, ils doivent se débarrasser de toutes ses incertitudes et des choses qui les amènent à se révolter. C’est pour cela qu’ils ont besoin d’un mentor. Avec le Mentorat, c’est le psychologue qui jouera le rôle de mentor pour ces jeunes.

A la sortie de l’adolescence, le psychologique peut orienter le jeune en question vers une thérapie plus approfondie si cela s’avère nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.