Développement social et affectif : comment s’y prendre avec un enfant de 5 à 6 ans

Au cours des 20 premières années, notre vie consiste à apprendre, à assimiler et à s’habituer. En effet, c’est surtout lors des 10 premières années qui suivent la naissance que l’on apprend les bases de la vie sociale. Bien que l’enfant ne comprenne pas dès sa naissance certains principes comme la sociabilisation ou les différents aspects affectifs, il les apprend très vite pendant ses plus jeunes âges. Dès lors, les parents se confrontent à un problème concernant le développement social et affectif de leur enfant. Que signifie développement social et affectif ?

Définition de la notion du développement social et affectif !

Bien que la curiosité de l’enfant signifie aussi une soif de connaissance, elle peut aussi l’exposer à des risques. En effet, il existe certaines notions dont l’enfant doit être le plus longtemps possibles préservé. À un âge précoce, l’enfant ne comprendrait pas, par exemple, ce qu’est la sexualité. De ce fait, donc, les parents doivent réguler et vérifier tout ce que l’enfant fait et imagine. Outre la sexualité, il existe aussi deux principes dont l’enfant doit faire face, qui est le développement social et affectif.

Qu’est-ce que le développement social chez l’enfant ?

Bien que l’enfant de 5 à 6 ans commence à peine à parler et à communiquer, il est toutefois déjà capable de se mémoriser de son entourage et de tout ce qui entre en contact avec lui. Dès lors, l’enfant peut alors sociabiliser et développer des liens sociaux. Pour faire simple, le développement social représente la capacité d’un individu à créer, à construire et à modeler des relations de toute sorte avec les personnes qui l’entourent. Ces relations doivent être harmonieuses et positives, car une relation ne peut être définit comme tel si la communication passe mal. De ce fait, l’enfant qui fait face à un développement social doit alors être capable de communiquer ses émotions, mais doit aussi être capable de bien les gérer.

Plus poussée même, cette notion implique que l’individu en question doit aussi être capable de prendre en compte le point de vue de son interlocuteur et d’agir en fonction de cela. Sociabiliser signifie aussi donc, savoir vivre en groupe et montré de l’empathie vis-à-vis de son entourage. Si les relations dont un enfant présente sont encore très simples, ces derniers permettent toutefois d’introduire peu à peu l’enfant dans la vie sociale. En effet, le développement social implique une intégration qui se faite de manière progressive.

Qu’est-ce que le développement affectif ?

Égal au développement social, ce principe présente l’un des tout premiers concepts que l’enfant doit apprendre. En effet, le développement social et affectif représente le premier pas de l’enfant vers son développement. Le développement affectif signifie tout simplement que l’enfant commence à manifester de plus en plus d’émotions. C’est entre l’âge de 2 et 5 ans que l’enfant commence à découvrir ce qu’est la colère, la joie et la peur.

Bien qu’il les découvre à peine, c’est aussi pendant cette période qu’il commence à maîtriser et à extérioriser ces émotions. Si cela semble pénible et incompréhensible, le passage à cet apprentissage aide pourtant l’enfant à se construire et à avoir de l’estime de soi. De ce fait, l’enfant pourra alors plus tard développer des compétences encore plus profondes à l’exemple de la sympathie, la compassion, la résilience, l’affirmation de soi, mais aussi l’empathie. Nous en déduirons donc que l’enfant doit passer par le développement effectif pour pouvoir affronter la vie.

Comment aider l’enfant à progresser ?

Aucun enfant ne se ressemble, chacun dispose d’un trait de caractère qui le rend unique et chacun se développe aussi à son propre rythme. En effet, chaque enfant présente des forces et des faiblesses à réformer dont il devient de plus en plus conscient. Il est possible alors d’améliorer quotidiennement son comportement grâce à des gestes qui aident au développement social et affectif.

Comment l’aider à progresser sur le plan affectif ?

Comme toute chose, il est possible de travailler sur le plan affectif de votre enfant. Bien que cela demande beaucoup d’attention, cela reste toutefois faisable. Lorsque l’enfant commence à exprimer différentes émotions, il est souvent entravé par le manque de mots pour verbaliser ce qu’il ressent. Face à ce problème, vous devez simplement parler de vos émotions de façon claire lorsque vous vous exprimez à lui. De cette manière, l’enfant comprendra ce qu’il faut faire et apprendra aussi à s’exprimer.

Pour que l’enfant puisse aussi définir ses capacités et ses limites, vous devez souligner ces bonnes actions et le poussez à continuer ces efforts. De ce fait, il apprendra non seulement, à persévérer, mais aussi à garder sa motivation. Soyez attentif à chacun de ses émotions. Bien que l’enfant démontre certaines émotions, il n’est pas rare que lui-même ne les comprennes pas. Ainsi, vous devez lu apprendre alors, par exemple, ce qu’est la colère et comment la gérer.

Comment l’aider à progresser sur le plan social ?

Pour que votre enfant comprenne les règles auxquelles il doit suivre à la maison, vous devez avant tout l’aider à comprendre le pourquoi de ces règles. En effet, s’il ne capte pas l’intérêt de les suivre, il sera plus difficile pour lui de s’exécuter. Pour la plupart des enfants, le refus d’obtempérer s’explique souvent par une incompréhension des règles. Puis, il arrive souvent qu’un enfant entre en conflit avec ses frères et sœurs ou avec ses amis. Face à cette situation, il est préférable de le laisser régler lui-même le conflit. De ce fait, il en tirera une leçon et pourra éviter de reproduire les mêmes erreurs.

Cela aidera aussi l’enfant à développer ses habiletés sociales et sa confiance en lui. Même si le développement social et affectif de l’enfant présente une étape cruciale de sa vie, il est tout à fait naturel que les parents y interviennent. De ce fait, l’enfant ne risquera pas d’apprendre n’importe comment, mais suivra les conseils et les règles de ces parents. L’important face à cette période, c’est de communiquer avec l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.