La thérapie psychocorporelle : définition, spécificités déroulement de la thérapie

Lorsque vous ressentez des douleurs physiques, cela peut fortement affecter votre état d’esprit. Inversement, lorsque vous ne vous sentez pas bien mentalement, cela peut se voir à travers votre expression corporelle. C’est sur ce principe que se base la thérapie psychocorporelle. Ainsi, lorsque les thérapies classiques ne vous conviennent pas, il vous est possible d’envisager une thérapie psychocorporelle.

Ce qu’il faut savoir à propos de la thérapie psychocorporelle

La thérapie psychocorporelle est un concept qui n’est pas nouveau puisqu’elle a été évoquée il y a déjà quelques années. Toutefois, elle ne s’est réellement développée qu’après les années 50. Wilhelm Reich est le médecin psychiatre et psychanalyste qui est à l’origine de cette thérapie.

Malgré les controverses liées à cet individu, quelques concepts qu’il a développés ont été retenus par la communauté scientifique. Ayant observé certains de ses patients névrotiques développer des tensions musculaires, il en a déduit le fait que ces derniers aient développé une « armure caractérielle ».

Selon lui, les souvenirs douloureux seraient mémorisés par le corps, poussant ce dernier à former une couche de protection. C’est ainsi que le principe du « corps-conscience » ou « body-mind » sur lequel repose la psychothérapie s’est développé. Ainsi, selon le « body-mind », le corps enregistre le vécu émotionnel d’une personne. La posture et l’expression corporelle d’une personne peuvent par conséquent témoigner des traumatismes et des mauvais souvenirs qu’elle renferme en elle.

Le but de la thérapie psychocorporelle est de comprendre comment une personne est amenée à ressentir ses difficultés actuelles. La thérapie n’a toutefois pas pour but de chercher les raisons de ces difficultés. Pour atteindre ses objectifs, le thérapeute va combiner l’approche verbale et le travail corporel.

Le corps est souvent malmené, surtout lorsqu’un individu se force à refouler ses blessures émotionnelles pour se forger une image. Ces blessures vont laisser des traces qui peuvent alors se refléter sur le langage corporel. L’objectif du psychothérapeute lors d’une séance est de mettre en évidence des traces afin de mieux comprendre ce que ressent le patient.

Le psychothérapeute peut aussi aider le patient à prendre conscience de son état en faisant appel à certaines interactions. Il peut s’agir d’exercices de relaxation, de massages, etc. tout en combinant ces actions à une approche verbale.

Les différents types de thérapie psychocorporelle

Il existe de nombreuses thérapies dites psychocorporelles sans qu’elles aient réellement une approche thérapeutique. Il n’est alors pas facile de distinguer les véritables thérapies psychocorporelles, d’autant plus qu’aucune habilitation pour cette pratique n’existe. Malgré tout, ce type de thérapie peut se présenter sous différentes formes.

Il existe par exemple les thérapies psychocorporelles qui alternent la verbalisation et le travail sur le corps. Les thérapies Gestalt et shophro-analyse font par exemple partie de ce type de thérapie. Le travail du corps se fait souvent à l’aide de jeux de rôles.

D’autres types de thérapies se concentrent uniquement sur les sensations corporelles. Elles proposent ainsi différentes gymnastiques globales telles que le Feldenkrais ou la danse thérapie. Ce type de pratique permet de libérer les tensions physiques et psychiques. De plus, il peut être adapté à n’importe qui, homme ou femme.

Évidemment certaines techniques telles que la danse thérapie fonctionnent plus sur certains individus que sur d’autres. Avec ce type de méthode, les hommes ont souvent du mal à s’exprimer entièrement, de peur de perdre leur virilité.

La thérapie psychocorporelle qui se repose sur la respiration est, quant à elle, nommée « rebirth ». La relaxation est une autre méthode de thérapie qui peut être utilisée. Et enfin, il y a les thérapies qui font appel au massage et qui permettent de travailler les fascias.

Le type de thérapie psychocorporelle à utiliser dépend de l’état du patient. Certaines approches qui peuvent être relaxantes, comme le massage, peuvent ne pas toujours apporter les effets escomptés. Si le patient n’est pas à l’aise avec l’activité corporelle qu’il doit exécuter, il ne réussira pas à faire ressortir les émotions qu’il renferme. De plus, certaines pratiques assez intenses telles que le rebirth peuvent provoquer un état de régression qui peut être perturbant pour un patient.

Séance de thérapie psychocorporelle

Dans le cadre d’une thérapie psychocorporelle, une séance dure près de 50 minutes. Selon l’état du patient, entre 5 et 20 séances peuvent être nécessaires. En moyenne, selon la méthode de thérapie employée, il faut compter entre 50 et 100 € par séance. Ce type de thérapie convient surtout à ceux qui auraient du mal à verbaliser correctement ce qu’ils ressentent.

En général, chaque psychothérapeute dispose de sa propre spécialisation. Pour profiter d’une méthode de thérapie psychocorporelle particulière, vous avez besoin de faire appel au bon psychothérapeute. Il existe heureusement des sites qui vous permettent de trouver facilement un professionnel à proximité de chez vous.

Le déroulement de la séance va, quant à elle, dépendre de la méthode utilisée. Toute thérapie commence en général par un premier entretien. Durant celui-ci, le thérapeute demande à son patient quelles sont ses attentes. Si les deux parties trouvent un accord, alors un rendez-vous est fixé pour commencer les véritables séances.

Par exemple, pour le cas de la thérapie Gestalt, les séances peuvent se dérouler en alternant la verbalisation et l’expérimentation. Toutefois, le thérapeute peut adapter chaque thérapie selon ses patients. La phase d’expérimentation peut être très variée. Le patient peut par exemple être incité à revivre ses rêves en interprétant un personnage, faire un dessin représentant ses émotions, taper dans un coussin, etc.

Pour le cas du rebirth, le patient va tenter de revivre l’expérience de sa naissance. En effet, selon le créateur de cette méthode, Leonard Orr, la naissance est un point déterminant dans la mise en place de la personnalité d’un individu. Le fait de revivre ce moment permet à une personne de faire ressortir tous les traumatismes qu’elle refoule.

Comme de nombreuses autres thérapies psychocorporelles, le rebirth peut se pratiquer en groupe ou individuellement. Une séance peut se dérouler en cabinet ou même dans une piscine pour favoriser l’immersion. Durant la séance, le patient travaille sur sa respiration en étant guidé par le thérapeute. La respiration est au début très calme et devient ensuite plus accélérée. Le but est de causer une hyperoxygénation et un déséquilibre qui va entrainer des réactions variées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.