La dépression : le recours à la psychothérapie pour la surmonter

La dépression ne se traite pas seulement qu’avec la prise d’antidépresseurs. On peut également la surmonter en abordant ses aspects psychologiques moyennant la psychothérapie. L’approche peut être différente d’un praticien à l’autre selon le courant psychologique auquel ils appartiennent. Néanmoins, toutes les psychothérapies sont fondées sur les mêmes bases. Lesquelles ? Quels professionnels peuvent recourir à la psychothérapie ? Qu’est-ce qui pourrait faire peur avec cette approche ? Retrouvez les réponses détaillées dans cet article.

Les fondements de la psychothérapie

Le recours à la psychothérapie permet de traiter la dépression. Même si chaque praticien a sa propre méthode d’approche, on retrouve les mêmes fondements. En effet, la psychothérapie est avant tout basée sur une écoute bienveillante. En faisant preuve d’une grande empathie, le praticien met le patient au centre de son attention sans le juger. La discussion entre les deux parties se fait d’une manière très particulière. Le thérapeute qui s’est spécialisé dans l’écoute et l’identification des problèmes psychologiques utilise des approches qui peuvent être tout à fait différentes de celui du patient ou de ses proches.

Pour mener à bien son investigation, le praticien peut employer différentes méthodes comme des questions ouvertes et des espaces silences. Il peut également reformuler des problèmes ou mettre le patient dans une situation particulière.

Toutes les informations qu’il recueille restent dans le cadre de la confidentialité et ne peuvent être dévoilées à qui que ce soit. Ces bases sont très importantes puisqu’ils permettent au patient de s’exprimer ouvertement, de parler en toute assurance et d’avoir pleinement confiance au psychothérapeute sans avoir peur d’être jugé. Ainsi, il est plus facile pour la personne de mettre en évidence ses souffrances profondes, d’envisager plus sereinement une issue à ses problèmes et de répondre autrement aux questions titillantes.

En  outre, on distingue plusieurs types de psychothérapies proposant des approches qui visent la guérison complète, ou du moins, un allègement des symptômes dépressifs. En voici quelques exemples.

La thérapie psychanalytique

En thérapie psychanalytique, le psychothérapeute se focalise sur le présent et sur le passé du patient ainsi que sur ses ressentis, au lieu de zoomer sur les symptômes de sa dépression. Avec cette approche, il cherche à établir un lien entre le vécu de la personne et le mal dont elle souffre. Plus le patient se connait lui-même, plus il lui est facile de s’accepter et d’évoluer plus rapidement sur la voie de la guérison.

Les psychothérapies interpersonnelles

Ces formes de thérapies sont accès à la résolution des problèmes relationnels à l’origine de la dépression. Citons les problèmes amoureux, les difficultés au travail, etc. Le thérapeute organise des jeux de rôles pour mettre le patient en situation et prodigue des conseils pour une bonne communication. Plus efficaces pour le traitement d’une dépression modérée, ces formes de thérapies interpersonnelles sont plus  centrées sur une situation donnée.

La thérapie cognitivo-comportementale

Cette thérapie vise principalement  à une suppression des symptômes de la dépression. Diverses méthodes d’approches permettront au praticien de recommander des techniques aidant le patient à gérer les symptômes. Ce peut être des conseils pour avoir un bon sommeil ou bien des moyens efficaces pour évacuer le stress. Le thérapeute peut également mettre la personne en situation pour mieux l’aider à avancer sur la voie de la guérison.

Qui peut conduire une psychothérapie ?

Seuls les psychiatres et les psychologues sont habilités à utiliser la psychothérapie dans la gestion de la dépression. Pour information, les psychiatres sont des spécialistes des maladies mentales. Après avoir été diplômés d’une faculté de médecine, ils ont été formés durant quatre ans sur la gestion et le traitement des maladies mentales. Quant aux psychologues, ils sont titulaires d’un diplôme de 3e cycle (DESS, DEA ou MASTER) après avoir suivi 5 ans de formation en psychologie à l’université. Donc, retenez bien que les psychiatres sont des médecins et les psychologues n’en sont pas. Par conséquent, ces derniers ne sont pas habilités à prescrire des traitements. Ils bénéficient toutefois d’un remboursement par la sécu en cas de consultations dans des établissements publics.

De quoi un patient peut-il craindre de la psychothérapie ?

Le traitement de la dépression par la psychothérapie consiste à amener le patient à se confronter à lui-même, à son passé et à ses différentes émotions. Cette mise en situation peut lui faire peur puisqu’il risque à tout moment de croiser certaines zones d’ombres de sa personne ou de sa personnalité. Par conséquent, la thérapie peut à un moment donné provoquer un mal. Mais il s’agit d’un mal nécessaire puisqu’il permet au  psychothérapeute une meilleure compréhension du cas du patient en plus d’aider ce dernier à se reconstruire. Cette peur peut être bien gérée, car elle se manifeste en présence du praticien qui, grâce à son accompagnement, peut instantanément proposer des solutions efficaces.

Une autre peur peut se saisir du patient. Il s’agit de la peur de l’inconnue. Certaines choses vont devoir changer dans sa vie afin qu’il puisse mieux faire face aux symptômes de sa dépression. Il peut s’angoisser à l’idée d’un bouleversement de ses habitudes, car il peine à comprendre où un tel sacrifice peut l’amener. Pourtant, changer, c’est évoluer vers la nouveauté. C’est un risque que le patient peut prendre dans sa quête d’apaisement et de bien-être. Il peut l’aider à mieux s’accepter.

Tout au long de la thérapie, il doit se mettre en tête qu’il n’est pas seul, mais qu’il bénéficie à tout moment du soutien sans condition du psychothérapeute.

Les psychothérapies sont-elles efficaces ?

Le corps médical reconnait l’efficacité des psychothérapies dans le traitement de différents maux à l’instar de la dépression. Les résultats de plusieurs grandes études confirment cette réalité. Toutefois, jusqu’ici, les recherches n’ont pas permis de démontrer qu’une méthode est plus efficace qu’une autre. Un patient qui souhaite avoir recours à la psychothérapie peut choisir librement la thérapie qui lui convient. Du moment qu’il se sente en confiance et apaisé avec le praticien de son choix, il peut espérer une avancée rapide vers la guérison de sa dépression. Le psychothérapeute peut également l’aider à prévenir les rechutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.