La crise des Two ou la crise des deux ans : quelles en sont les causes et comment la maitriser ?

La fameuse crise des Two ou la crise des deux ans est une période que les parents redoutent souvent. C’est une crise fréquente chez les enfants âgés de 18 mois jusqu’à 4 ans environ. Le changement brusque de leurs comportements laisse parfois penser qu’il s’agit d’une rébellion, ou qu’il montre des signes de sa future personnalité. La période de la crise de two est pourtant passagère. À défaut de l’éviter, il est possible de la gérer avec calme et sérénité. Pour cela, il suffit d’en connaitre les causes.

Qu’est-ce que c’est exactement la crise de Two ou la crise des deux ans ?

À partir de 18 mois, les enfants connaissent un certain changement en termes de comportement : il peut sembler vouloir vous tenir tête, ou n’écoute plus les consignes que ses parents lui donnent. Cette période est appelée la crise des deux ans ou encore la crise de Two. Elle peut durer seulement quelques mois, mais cela dépend de l’enfant en question : chaque enfant a son propre rythme.

La crise des Two se manifeste de différentes manières. Elle peut se montrer par des excès de colère, une soudaine remontée d’énergie, ou juste sous une forme d’opposition face aux parents (quand il dit non à tout ce que les parents disent).

Pendant cette période, les parents ont l’impression que leur enfant fait tout le contraire de ce qu’ils disent. À cet âge-là, ils sont généralement très agités, ce qui peut causer une frustration particulière pour les parents qui ne savent pas vraiment que faire pour les calmer.

La crise des deux ans ou la crise de Two a plusieurs points communs avec la période de l’adolescence. À savoir que pendant la crise de deux ans, l’enfant est très aussi frustré que vous, et que malgré ses pulsions et ses humeurs rebelles, il reste un petit enfant.

Qu’est-ce qui cause la crise des deux ans ou la crise de Two ?

À 18 mois et quelques, l’enfant n’a pas encore pas suffisamment de moyens ou de possibilités pour communiquer. Ce qui fait qu’il a du mal à se faire comprendre. Cela crée en lui une sorte de frustration qui le pousse aux moyens extrêmes pour faire comprendre ses besoins à ses parents : des excès de pleurs lorsqu’il a faim, une opposition sur la nourriture que les parents lui donnent, ou une crise quelconque soudaine à l’heure du coucher.

Dans cette période, les enfants subissent de nombreux changements, que ce soit d’ordre physique ou psychologique. Certes, ils assimilent mieux, mais il faut être très précis et clair sur les consignes qu’on leur donne. Il se peut que sa crise soit due à une mauvaise compréhension de ce que veulent lui communiquer ses parents, cela peut causer le stress.

Cela peut aussi être le fruit de l’environnement dans lequel l’enfant vit. À partir de 18 mois, l’enfant est très réceptif aux ondes envoyées par son entourage. Si l’atmosphère est détendue et joyeuse, l’enfant en fera de même. Par contre, dans un cas où il y a une tension particulière dans son environnement, il le sentira directement, ce qui pourra le perturber.

L’enfant peut aussi être troublé par les changements physiologiques qu’il subit. À défaut de pouvoir vous expliquer clairement ses tourments et ses craintes, la crise est un moyen pour lui de vous faire comprendre qu’il y a un problème, et que cela lui fait peur.

Gérer la crise de Two ou la crise des deux ans : la méthode à adopter

Gérer les crises d’un enfant faisant face à une crise des Two est parfaitement faisable. Il est à noter que cette période aide l’enfant dans son futur parcours, car il pourra mieux connaitre sa personnalité, ce qui l’aidera à s’affirmer.

Si vous voulez atténuer les crises de l’enfant, il faut éviter tant que possible de le mettre dans une atmosphère lourde et tendue. Il faut toujours essayer de lui montrer que tout va bien, car cela peut avoir un impact sur sa personnalité. S’il est pris au milieu d’une tension, il est possible que l’enfant soit dépressif, ou qu’il ait d’autres problèmes d’ordre psychologique.

Parfois, la correction par la force n’est pas utile pour rediriger un enfant qui traverse cette crise. Les coups ne feront qu’engendrer plus de frustration, d’autant plus qu’il ne va pas forcément comprendre la raison pour laquelle vous le frappez. En effet, sa crise est due au fait qu’il a juste voulu s’exprimer. Il est possible qu’il soit mené à penser que c’est pour cela que vous le corrigez. Ce qui peut poser des problèmes d’expression chez lui.

Évitez, tant que possible, de montrer à votre enfant que vous êtes en colère contre lui. Si une consigne n’est pas bien passée, il n’y a pas de mal à changer de méthode. Hausser le ton devant un enfant en proie à la crise des Two est inutile dans ce genre de situation. Soyez patient et prenez le temps de bien lui expliquer ce qu’il doit ou ne pas faire.

Bien entendu, cela ne veut pas dire qu’il faut laisser l’enfant faire ce qu’il veut. Il faut juste essayer de le rediriger, en gardant un certain calme et une certaine patience pour que la connexion puisse s’établir. Cela crée une bonne communication entre l’enfant et les parents.

Cela peut aussi aider d’essayer d’identifier et de comprendre la source du problème : s’il pleure, c’est qu’il y a une bonne raison (faim, soif, etc.). Essayez de le pousser à s’exprimer, tout cela dans le calme et la sérénité, pour ne pas le brusquer.

Les conséquences d’une mauvaise prise en main de la crise de Two

Dans le cas où les parents n’arriveraient pas à bien gérer la crise des deux ans ou la crise de Two de l’enfant, il est probable que cela se transforme en séquelle psychologique. Cela peut mener vers la dépression, l’anti socialité, une forme de brutalité ou encore de masochisme si l’enfant a souvent été frappé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.