La blessure de rejet : définition et remèdes pour en guérir

La blessure de rejet engendre une sensation de mépris et de dénigrement chez l’individu qui en souffre. Il se sent constamment rejeté dans sa famille, dans son couple ou dans son cercle d’amis et de collègues. Quels sont les signes caractéristiques de cette blessure et quels sont les remèdes pour en guérir ? Retrouvez les réponses détaillées dans cet article.

Qu’est-ce que la blessure de rejet ?

La blessure du rejet est un mal affectant principalement l’émotion. Celui qui en souffre se sent exclu, mal-aimé, repoussé ou incompris. Ce sentiment peut s’intensifier avec son âge, et est souvent fonction de son trait de personnalité et du contexte. Même ayant été contracté dans le passé, la blessure du rejet revient fréquemment bouleverser le présent du sujet. Il ressent tout le temps l’impression de se retrouver dans une situation d’exclusion. Dans la plupart des cas, ce mal intérieur est difficilement identifiable, à tel point qu’il est pris à la légère.

Causes de la blessure de rejet

La blessure de rejet apparait souvent au tout début de l’enfance, car l’estime de soi commence à se développer à cet âge. L’enfant se sépare de sa mère et entame l’expérience d’un nouvel environnement social. Cette rupture soudaine peut lui être difficile à vivre et provoquer la blessure du rejet. Tous les enfants peuvent vivre une pareille situation. Toutefois, pour certains, la blessure cicatrise très rapidement, alors que pour d’autres, elle ne se referme pas et refait surface de temps à autre.

En outre, la blessure du rejet est amplifiée par les souvenirs d’une violence ou d’une négligence vécue, surtout durant la période de l’enfance. Elle est également renforcée par le refoulement récurrent de la sensation de rejet. Plus ce sentiment se répète, plus la blessure s’intensifie. Notons que les sujets à la personnalité fragile souffrant de troubles psychiques ou hypersensibles sont plus sujets à un sentiment de rejet.

Manifestation de la blessure de rejet

Un sujet souffrant de la blessure de rejet vit dans une peur perpétuelle d’être rejeté par les autres, que ce soit en famille, entre amis, entre collègues ou dans la société. En général, il se comporte de la manière suivante :

  • Il refuse de s’investir et privilégie la fuite pour éviter de se faire rejeter ou mal apprécier. Comme il ne parvient pas à s’investir ou s’imposer par peur de décevoir, il manifeste une présence de corps, mais son esprit semble être ailleurs.
  • Il se remet constamment en question à cause d’une mauvaise estime de soi.
  • En amour, il redoute sans cesse l’abandon et il a peur d’être une source de déception. Il a également peur d’accepter l’amour de l’autre.
  • Il croit qu’il ne peut pas être aimé ou apprécié de manière sincère.
  • Il a constamment l’impression de subir des attaques, quoi qu’il fasse, et quoi qu’il dise.
  • Lorsque les choses ne se produisent pas comme il l’aurait souhaité, il est déstabilisé et présente un trouble de l’anxiété.

Les solutions pour guérir de la blessure du rejet

La blessure du rejet ne se guérit pas vraiment étant donné l’impossibilité d’effacer les souvenirs de son origine. Elle est ancrée dans le for intérieur du sujet et il doit s’habituer à vivre avec. Une blessure béante est forcément douloureuse et peut resurgir à tout moment. Il faut qu’elle cicatrise pour que le sujet puisse mieux s’adapter à sa présence. Pour cela, la solution consiste à éviter les réactions excessives et inappropriées à chaque fois que la blessure est touchée.

Accepter la blessure et en prendre conscience

Pour se remettre d’une plaie de rejet, le sujet peut tout simplement en prendre conscience et l’accepter. De cette manière, il pourra lever le mécanisme d’autodéfense et en finir avec le refoulement constant de la blessure. Pour ce faire, le sujet a intérêt à partager ce qu’il ressent à ses proches.

Déterminer et comprendre l’origine de la blessure

Une analyse profonde est nécessaire pour permettre au sujet de déterminer et comprendre l’origine de la blessure de rejet. Il faut qu’il fasse preuve d’objectivité et il ne doit pas mettre la moindre émotion de côté. Les démarches d’introspection suivante peuvent être intéressantes :

  • Interroger son inconscient en se basant sur l’analyse et la description de ses rêves et cauchemars.
  • Écrire sur son histoire sur la base d’éléments importants comme son enfance, sa vie familiale, sa relation avec le sexe opposé, etc.). De cette manière, on peut établir des liens entre sa blessure et son vécu. On peut alors connaitre son type de blessure et remonter sur la piste de ses auteurs, ses causes et les contextes dans lesquels elle est apparue.
  • S’interroger sur les secrets de famille.
  • Parler de la blessure avec les personnes directement concernées. La communication peut se faire de vive voix ou via une lettre.
  • S’accorder du temps à part et retracer son vécu. Revenir sur ses souvenirs et analyser ses ressentis.

S’écouter soi-même et analyser ses ressentis

La blessure de rejet se traite également par l’écoute de soi-même et l’analyse de ce que l’on ressent. Il faut prendre le temps de s’observer, de décrire ses sensations et d’analyser ce qui se produit dans son for intérieur. Qu’en est-il de ses émotions et de sa manière de se comporter ? La connaissance de ses éléments permet de mieux prendre du recul si nécessaire.

De même, le sujet peut partir sur la base de la psychosomatique. Il peut se poser des questions comme : « Est-ce que je refoule des choses ? Engendrent-ils des signes physiques ? Quand, où, et comment se manifestent-ils ? Selon les réponses, le sujet peut envisager de se faire aider par un expert corporel comme un ostéopathe, un réflexologue, etc.

Recourir à l’aide d’un professionnel

La blessure du rejet se soigne aussi en consultant un professionnel. Le sujet peut recourir à l’aide d’un psychologue, un psychiatre, un psychothérapeute ou tout autre spécialiste de soin psychique. De cette manière, il pourra être écouté avec attention et se faire facilement comprendre sans être jugé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.