Jalousie maladive : ce qu’il faut faire pour la surmonter

La jalousie est une preuve d’amour et d’affection, certes. Mais en trop, elle devient insupportable pour celui qui l’éprouve et qui la subit. Malgré tout, il existe des approches thérapeutiques servant à guérir ce trouble. Un jaloux maladif conçoit des scénarios de trahison dans sa tête. Il se met à la place de la victime. Pire encore, la personne en proie à la jalousie maladive attribue à son conjoint le rôle du méchant de l’histoire. Ces scénarios qu’il envisage sont inébranlables. Peu importe la preuve de l’innocence des autres, il reste obsédé par ce qu’il pense être vrai.

Qui se montre plus jaloux entre l’homme et la femme ?

Du côté statistique, il faut admettre que les femmes sont plus victimes de la jalousie maladive que les hommes. Mais au niveau de la fréquence et de l’intensité, homme et femmes sont à égalité. Cependant, la vraie différence se situe au niveau de l’expression de cette jalousie. Selon Ayla Malach Pines, un spécialiste en thérapie de couple, les hommes ont tendance à se fâcher.

D’après Alain Krotenberg, les femmes jalouses se montrent dépressives et hystériques. Quant aux hommes, la jalousie se manifeste par une paranoïa et une obsession. De ce fait, même si la jalousie est plutôt féminine, il faut dire qu’elle est plus difficile à traiter chez les sujets masculins.

D’après la psychanalyse, la jalousie est une manifestation d’un désir inconscient d’infidélité. On ne supporte pas l’idée d’être trompé par son conjoint, alors, on l’accuse d’infidélité en premier pour se défendre. C’est ce qu’on appelle un mécanisme de projection. Cela dit, les patients n’acceptent pas facilement cette théorie.

La jalousie maladive, c’est quoi exactement ?

La jalousie maladive une forme extrême de la jalousie. Elle est tellement exagérée qu’elle frôle la possessivité. La jalousie maladive se définit comme un besoin de contrôle sur autrui. Elle peut toucher toutes les sphères relationnelles allant d’une relation amoureuse à une relation amicale, et même jusqu’à la relation familiale.

La jalousie maladive n’est pas évidente à vivre pour celle ou celui qui la subit. Elle puise son origine dans les personnalités de chacun. C’est même parfois le résultat d’autres troubles de la personnalité qu’il faut identifier, avant de traiter la jalousie maladive. Elle permet généralement à un individu d’exprimer sa paranoïa, sa dépendance affective ou sa soif de domination.

La jalousie nous fait ressentir de la tristesse en voyant que l’objet de notre amour plaît à autrui ou s’intéresse à un autre. Nous nous sentons frustrés quand nous voyons qu’il est comblé en dehors de notre cercle relationnel. Mais cela, c’est de la jalousie modérée et elle peut arriver à tout le monde.

Elle se transforme en jalousie maladive quand elle cause de la souffrance pour le partenaire. Elle engendre des conséquences négatives sur la relation entre les deux individus, allant même jusqu’à la détruire.

Comment faire pour surmonter la jalousie maladive ?

La jalousie maladive est considérée comme un handicap et une pathologie. Afin que votre relation n’en souffre pas, suivez les astuces suivantes. Elles sont susceptibles de vous aider.

Acceptez que vous êtes un jaloux maladif

Reconnaître et accepter qu’on souffre de la jalousie maladive est une étape cruciale pour traiter ce mal psychologique. Pour y arriver, il faut passer par une introspection de vos comportements et de vos ressentis. Puis, il faut être à l’écoute de ces ressentis afin de les comprendre et de les accepter.

Il faut admettre que la jalousie est un sentiment réel. Elle est le fruit d’un problème au niveau de votre couple. Parfois, elle peut aussi être le résultat d’une fragilité psychologique.

Ne créez pas la jalousie

Elle fait partie de notre sentiment et nous ne pouvons pas l’échapper de surgir. Cependant, il faut éviter d’exagérer le ressenti de la jalousie maladive en commettant des actes extrêmes tels que l’espionnage, les violentes disputes…

Aussi, plus vous développez la suspicion, la paranoïa et le doute, plus la jalousie maladive risque de faire surface. Ces sentiments ne feront que décupler votre jalousie jusqu’à ce que vous en souffriez.

Assumez votre responsabilité

Il faut d’abord se poser des questions : est-ce que votre jalousie est rationnelle et objective ? Est-elle justifiée ou seulement spéculative ? Vos proches partagent vos opinions ou est-ce qu’ils essaient de vous raisonner ?

Le plus important, c’est que vous identifiez si votre partenaire est votre allié ou la source de votre problème. Dans le premier cas, il est la première personne capable de vous aider. Dans le second cas, vous devez trouver ensemble la source de cette jalousie maladive, une thérapie de couple s’impose.

Travaillez votre confiance en soi

Le sentiment de ne pas être à la hauteur rend automatiquement jaloux. Vous pensez immédiatement que votre partenaire sera bien ailleurs, loin de vous. Cela vous agace et vous met en colère. Et c’est là que la jalousie maladive naît.

Puis, le fait de se dénigrer provoque aussi ce sentiment. Cela signifie que vous pensez ne pas être digne de son amour et de son attention. Cela crée un sentiment de frustration, de paranoïa et de jalousie extrême.

L’estime de soi vous aide à accepter que vous méritiez l’amour et que votre partenaire vous aime. Ainsi, la suspicion et le doute qui mènent à la jalousie maladive vont s’estomper.

Ne vous comparez pas aux autres

Le fait de se comparer aux autres ne fera qu’accentuer votre frustration. Cela diminuera sans doute votre estime de soi. Les autres ont des qualités que vous n’avez pas. Mais il faut aussi se souvenir qu’ils ont des défauts que vous n’avez pas. Tout le monde est unique.

Concentrez-vous sur vos points forts et améliorez-les. Mais en même temps, repérez vos points faibles et essayez de les surmonter. Votre seule référence doit être uniquement vous-même.

Voyez un psychologue

Les étapes sont importantes. Toutefois, il se peut que vous ayez besoin de l’aide d’un spécialiste pour vous soutenir. En plus d’être un professionnel, un psychologue peut-être votre confident. Il se peut que vous ressentiez le besoin de vous confier, mais que vous avez peur des jugements de vos proches.

Optez pour la psychothérapie dans ce cas. Elle a pour objectif de résoudre les problèmes relatifs à la confiance en soi, à la frustration et surtout à la jalousie maladive. Vous pouvez opter pour une thérapie de couple si cela s’avère nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.