Divorce du couple : comment s’en remettre ?

Divorcer en deux ou trois mois seulement, c’est désormais possible avec le divorce par consentement mutuel. Si les procédures ne prennent plus autant de temps comme auparavant, la rupture laisse toujours des blessures et des douleurs psychologiques que bon nombre de partenaires parviennent difficilement à surmonter. Comment se remettre plus facilement d’un divorce du couple ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Nous y répondons en détail dans cet article.

Le divorce laisse des séquelles chez les deux partenaires

Le divorce du couple est toujours difficile à vivre pour les deux partenaires, même s’il se termine avec des accords à l’amiable. Dans les derniers instants de la relation, les disputes et les discordes ont remplacé les grands dialogues d’amoureux d’autrefois, et la tendresse a cédé la place à l’indifférence. Tout cela peut laisser des plaies douloureuses. C’est encore pire s’il y a eu trahison. Si les deux partenaires se séparent avec agressivité et violence, ils peuvent repartir chacun de leur côté avec un traumatisme psychologique provoqué par le mépris et à l’humiliation. Heureusement, de nombreux moyens permettent aux ex-conjoints de surmonter efficacement les conséquences douloureuses engendrées par le divorce du couple.

Les conseils à suivre pour mieux surmonter le divorce

Pour mieux vivre l’après-divorce du couple, voici quelques conseils approuvés par de nombreux psychologues. Vous pouvez les appliquer, car ils ont porté leurs fruits chez de nombreux ex-conjoints.

Parler de son divorce autour de soi

Parler aux proches, à la famille ou à un thérapeute permet de mieux surmonter le divorce du couple. Plus vous parlez de votre épisode douloureux, plus vous parviendrez à évacuer ce qui vous pèse sur le cœur. Cela vous aide à prendre facilement du recul tout en bénéficiant du soutien et des conseils de votre entourage. Cependant, filtrez les personnes à qui vous parlez de votre situation pour éviter de tomber sur les mauvaises. Aussi, évitez d’en parler à trop de monde, car vous risquez de vous retrouver avec tout un tas d’avis. Vous ne saurez plus lesquelles suivre et vous aurez des difficultés dans vos prises de décision. Vous pourrez même recevoir des conseils qui vous enfonceraient encore davantage dans le bourbier.

Se concentrer sur ce qui est primordial

Le divorce du couple peut être considéré comme une opportunité de réajuster ses objectifs. En effet, une vie en couple impose de faire des sacrifices. Vous avez probablement dû délaisser une part de vous-même pour conserver le bien-être de votre relation amoureuse. Maintenant que vous êtes à nouveau seul, vos décisions n’engagent plus que vous-même. Vous pouvez désormais penser et agir pour vous-même et pour votre bien. Recherchez le bien-être dans tout ce que vous faites et fixez-vous de nouveaux buts dans la vie. Vous vous sentirez mieux rapidement, car même si vous avez mis fin à votre couple, vous vous réconciliez avec vos habitudes d’autrefois que vous avez dû sacrifier.

Ne pas compliquer la vie au cours du divorce

Attendre que la procédure de divorce du couple suive son cours peut engendrer le stress chez les deux partenaires. Face aux angoisses que la situation peut favoriser, recourir à l’aide d’un professionnel peut vous aider à ne pas perdre votre temps et votre énergie. Il fera office de médiateur et vous représentera dans toute la suite des procédures. Faites-vous aider par un avocat afin de parvenir à un équilibre de droit avec votre ex-conjoint.

Recourir à l’aide d’un psychologue

L’aide d’un psychothérapeute face au divorce du couple permet de surmonter sereinement la situation. Les recommandations d’un psychologue vous aideront à prendre le recul indispensable pour une meilleure gestion et acceptation des faits. Ils vous aideront également à vous reconstruire sur de nouvelles bases.

Les erreurs à ne pas commettre au cours d’un divorce

Tous les partenaires ne vivent pas de la même manière le divorce du couple. Certains gèrent convenablement la situation et remontent rapidement la pente. En revanche, d’autres commettent des erreurs parfois très graves et s’enfoncent davantage dans le bourbier. Pour ne pas en arriver là, voici les erreurs à éviter.

Se venger de son ex-conjoint(e)

Il ne faut pas tomber dans le piège de la vengeance après le divorce du couple. Il est vrai que vous avez toutes les raisons d’en vouloir à votre ex-partenaire. Toutefois, vous venger de ce qu’il vous a fait n’améliorera en rien votre situation. Au contraire, vous créerez de nouveaux problèmes, car l’autre peut à son tour se venger. Vous entrerez dans un cercle vicieux et provoquerez des situations parasites dans lesquelles vous aurez des difficultés à vous en sortir. Trouver un accord dans de telles circonstances est très difficile.

La vengeance peut aussi engendrer chez vous de la culpabilité et une certaine frustration après que vous l’ayez assouvi. En effet, vous réaliserez que l’acte n’a pas ôté votre peine et votre blessure vous fait encore souffrir.

Se servir des enfants comme des objets de pression

Au cours d’un divorce du couple, les parents ne doivent jamais oublier que, tout autant qu’eux, leurs enfants souffrent énormément de cette situation. Certains parents les utilisent comme des objets de négociations ou des moyens de pression, ce qui renforce leur peine. N’obligez pas vos enfants à prendre parti. Ils doivent rester neutres, car ils ont besoin de leurs deux parents même si vous ne formez plus un couple. Le fait que vous ayez rompu avec votre ex-conjoint n’implique pas que vos enfants doivent également couper toute relation avec l’un de vous deux. Par ailleurs, montrez toujours que malgré les douleurs du divorce, votre amour pour vos enfants demeure inchangé.

Vouloir récupérer son ex

Certains partenaires parviennent à reformer un couple après une séparation. Leur relation a été toujours mature si bien qu’ils se sont rendu compte de leurs erreurs et se sont aperçus que le divorce du couple n’est pas la bonne solution. En revanche, lorsque toutes les cartes ont été jouées, que tout a été essayé, mais aucune solution n’a été trouvée, lorsque les partenaires ne sont plus motivés et que l’envie s’est estompée, le divorce est la meilleure solution. Dans ce cas, vouloir récupérer son ex-conjoint(e) à tout prix ne ferait que l’éloigner encore davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.