fbpx

Comment se calmer : quelques astuces pour vous aider

Pour les personnes qui exercent beaucoup d’activités au quotidien, comme les chefs d’entreprises, les salariés, les hommes politiques, les femmes au foyer…, la pression est permanente. De ce fait, le risque de perdre le calme est omniprésent partout où ils sont. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez potentiellement basculer dans une crise d’angoisse, voire un « pétage de plombs ». Cette situation n’est bénéfique ni pour vous ni pour votre entourage. Au contraire, cela peut aggraver les circonstances et engendrer d’autres problèmes. La perte du sang-froid démontre les limites de chaque personne à résister à la pression. Cependant, les crises de colère peuvent provenir de votre état physique ou moral, car la fatigue et le trouble émotionnel passager peuvent vous amener à perdre le contrôle. Voici quelques conseils pour gérer cette situation et se calmer rapidement.

Identifiez les signes qui précédent une perte de contrôle

Si vous sentez que la pression monte en vous, pour se calmer, essayez d’être attentif aux signes avant-coureurs qui annoncent une éventuelle perte de contrôle. Il est nécessaire de se connaître soi-même. Il s’agit de reconnaître les réactions de votre organisme devant une situation qui vous procure la colère.

Ces signaux ne sont pas difficiles à détecter, car dans la plupart des cas, ils se présentent comme l’emballement du cœur, le tremblement de la voix, la rapidité du souffle, la contraction des mains et du visage, les bouffées de chaleur souvent accompagnées de sueurs, etc.

Dans un premier temps, exercez-vous à repérer ces signes annonceurs, pour que les autres conseils qui suivent puissent être appliqués au bon moment.

Éloignez les pensées négatives

Lorsque vous avez pris acte de votre colère grâce aux signaux émis par votre organisme, rectifiez vos pensées pour se calmer. En effet, quand vous vous énervez, vous êtes naturellement amené à toujours considérer les mauvais côtés de tout ce que vous voyez autour de vous. Vos pensées tombent ainsi dans l’amalgame en mélangeant vos émotions, alors vous réagissez négativement à tout, au moment de votre énervement.

Pour y remédier, il est nécessaire d’être seul un instant et de se décontracter pour faire un travail intérieur. Fermez les yeux et détachez-vous des pensées négatives, puis remplacez-les par des choses totalement différentes que vous appréciez le plus. Cela va vous aider à filtrer vos réactions envers votre entourage.

Respirez profondément

Le travail de la respiration est indispensable dans les situations de tension. Cela permet d’évacuer la pression, de se calmer et de détendre les nerfs. Il existe nombreuses méthodes de respiration adaptées dans ces circonstances, telles que la « cohérence cardiaque ». Elle consiste à inspirer de façon lente par le nez durant trois secondes, puis retenir son souffle pendant une dizaine de secondes avant d’expirer progressivement par la bouche.

Vous devez répéter cette séquence plusieurs fois pour qu’il soit efficace. Elle a pour but d’optimiser la canalisation de vos émotions afin de vous aider à retrouver votre calme.

Essayez d’éviter les facteurs de pressions

Dans le cas où il vous arrive d’être énervé ou angoissé de manière fréquente, il est nécessaire de détecter l’origine de ce qui vous perturbe. Souvent, ces réactions sont causées par des activités ou des tâches à répétition qui impliquent une certaine pression. Si c’est votre cas, vous devez les contourner dans la mesure du possible en les déléguant par exemple. Vous pouvez également les permuter avec des tâches attribuées à d’autres personnes, mais qui vous mettent à l’aise.

Évitez également de vous mettre la pression sur des choses qui ne sont pas encore arrivées. Cela va vous amener à spéculer de façon négative sur le déroulement des événements à venir. Cette situation peut engendrer un surplus de stress. Accumulées, ces angoisses vous feront perdre le contrôle.

Préférez le silence quand vous êtes en colère

Il peut vous arriver d’être interloqué par quelqu’un ou quelque chose d’inattendu. Il est difficile de se calmer et de ne pas évoquer des propos agressifs face à la personne responsable de la situation. Cependant, s’exprimer de cette façon ne sert à rien sauf qu’à entrer dans un conflit en partant sur des accusations qui n’apportent pas de solutions. Le message ne passera pas si vous vous emportez, mais surtout, ce comportement peut engendrer des échanges virulents entre les protagonistes.

Face à cette situation, il est mieux de réagir sur le moment par un silence marquant. Cela apporte beaucoup plus de messages que les mots agressifs. Ensuite, isolez-vous un moment pour vous éloigner des ondes négatives afin que vous puissiez réfléchir à une stratégie efficace pour tout remettre en place.

Modérez les prises de caféine

Bien que la caféine (principe actif présent dans le café et le thé) contribue à stimuler votre cerveau pour être plus serein, elle s’avère dangereuse si elle est consommée excessivement. Le fait que vous restiez éveillé en le prenant, même fatigué, devrait vous alerter sur son effet néfaste dans votre l’organisme. En cas d’excès, cette substance va augmenter votre adrénaline de façon à ce que vous risquez facilement d’être irrité ou énervé à cause d’une situation qui n’en vaut pas la peine.

Consommez le café ou le thé à raison d’une à deux tasses par jour tout au plus pour se calmer et afin que l’effet soit bénéfique pour votre organisme.

Dormez convenablement

En cas de manque de sommeil, vous pouvez être facilement irritable. Cela est naturel chez les êtres humains. Cependant, il est possible que vos tâches quotidiennes ou vos responsabilités vous obligent à moins dormir chaque nuit.  Cela arrive surtout aux entrepreneurs qui ont beaucoup de choses à gérer au quotidien.

Si vous êtes concerné par ce cas, essayez quand même de trouver une ou deux nuits par semaine (le week-end par exemple) pour apprécier un sommeil réparateur de six à huit heures afin d’équilibrer votre tempérament et pouvoir se calmer.

Pratiquez des exercices de relaxation

La meilleure façon d’entretenir ces émotions, c’est de pratiquer des activités relaxantes, comme certains types de méditation. La plus connue d’entre elles est le yoga. Cette discipline va vous conduire à adopter la « zen attitude ». Accompagnée par une autre activité physique régulière, elle va vous permettre d’avoir un comportement calme et apaisé en réagissant raisonnablement aux stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *