Test WAIS : déroulement, utilité, résultat

Le test WAIS fait partie des meilleurs tests d’intelligence. De ce fait, c’est un outil servant à établir un bilan psychologique complet. Au lieu de s’orienter vers la personnalité, il se tourne entièrement vers l’évaluation de la capacité intellectuelle. C’est un test complet, étant donné qu’il cerne à la fois les connaissances générales, la mémoire à court terme et la conscience sociale. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur son aspect et son utilité.

Définition du test WAIS

Créé par le psychologue David Weschler, le test WAIS est défini comme un outil qui sert à évaluer l’intelligence des adultes. Cependant, depuis février 1995, le Wescher Adult Intelligence Scale (WAIS), est pourvu d’une version adaptée aux jeunes de plus de 16 ans.

La première version du test WAIS fut créée en 1939 afin de concurrencer le test de Stanford-Binet. Le but de David Weschler était de démontrer que le QI verbal n’est pas le seul élément caractéristique de l’intelligence. Il a affirmé qu’il faut aussi considérer l’échelle de la performance.

La France utilise actuellement la quatrième de version du test WAIS. La troisième version datait de l’année 2000. Le renouvèlement d’un test de QI est obligatoire étant donné qu’il s’élève de 0, 3 points chaque année. C’est ce que les chercheurs appellent l’effet Flynn.

Le test WAIS sert particulièrement à révéler un fonctionnement cognitif lié à l’autisme. Deux types de résultats peuvent apparaître dans un tel cas : soit il y a une défaillance intellectuelle, soit le test révèle un haut potentiel intellectuel. De ce fait, le test WAIS est fréquemment sollicité par les CRA ou Centres Ressources Autisme.

Les indices qui composent le test WAIS

On trouve quatre indices dans le test WAIS. Elles permettent l’évaluation complète du profil intellectuel d’un individu.

L’indice de compréhension verbale

C’est la réaction d’un individu face aux stimulus verbaux. L’indice de compréhension verbale en test WAIS reflète le degré de raisonnement avec du matériel sémantique. Il permet également de mesurer la capacité du sujet à verbaliser ses pensées en utilisant ses propres mots.

L’indice verbal est le premier et meilleur indicateur de l’intelligence d’une personne. Il permet également d’évaluer l’intelligence cristallisée relative à la connaissance linguistique et culturelle.

L’indice de raisonnement perceptif

Il mesure la capacité d’une personne à assimiler puis à utiliser une information afin de résoudre des problèmes visuels compliqués. Avec l’indice de raisonnement perceptif du test WAIS, le subtest mesure des caractéristiques très spécifiques.

Par exemple, les tests Cubes et Puzzles visuels incitent le sujet à analyser puis à manipuler des formes spatiales. L’analyse des puzzles se fait mentalement, quant à la manipulation des cubes, elle fait appel à des compétences motrices. Cela dit, l’intelligence fluide est mesurée par notre capacité motrice.

L’indice de mémoire de travail

C’est la capacité de notre cerveau à contenir des informations de façon temporaire. Ainsi, l’indice de mémoire de travail en test WAIS mesure la concentration, l’attention et la mémoire à court terme.

C’est également un indice qui mesure la rapidité de notre réflexion en demandant des compétences graphomotrices. Elle évalue notre capacité à scanner une séquence simple, intégrant des informations visuelles. Selon le subtest Code, l’analyse doit être à la fois rapide et correcte.

Quant au subtest Symbol, il évalue la rapidité et la précision dont fait preuve le sujet en différenciant des informations visuelles. Le but de l’indice de mémoire de travail est de mesurer notre capacité à accomplir des opérations routinières. Cela tout en maintenant la totalité de notre concentration. C’est pour évaluer l’aptitude du sujet à réaliser un travail en étant sous pression.

Le QI total est l’ensemble des subtests qui composent chaque indice. Les réponses fournies dans les subtests sont notées afin de donner une première note brute. Les notes attribuées à chaque sujet dépendent des nombres de réponses justes qu’il fournit.

Déroulement du test WAIS

Le test WAIS-IV est à la fois simple et précis. Cela dit, il doit être soumis au patient par un psychologue. C’est impératif que ce dernier ait reçu une formation concernant ce genre de test.

Les subtests principaux requièrent 60 à 90 minutes. Mais il a y aussi les subtests supplémentaires qui peuvent prendre jusqu’à 30 minutes. Le test est divisé en deux séries : verbal et performance.

La série verbale permet au psychologue d’évaluer :

  • la compréhension des mots : leurs significations, leurs relations et leurs sens
  • l’attention, la concentration et le QI mathématique
  • les connaissances générales
  • l’appréhension du bon sens et de la conscience sociale
  • la mémoire auditive à court terme
  • le raisonnement abstrait et l’aptitude à conceptualiser.

Quant à la série de performance, elle sert à évaluer :

  • la perception visuelle
  • la compréhension de l’interaction sociale et l’ordre séquentiel
  • le raisonnement non verbal
  • le mémoire à court terme
  • les capacités visuelles spatiales

La moyenne du résultat est fixée à 100. Pour une intelligence moyenne, les Quotients intellectuels (QI) obtenus doivent être entre 90 à 110. Un QI situé au-dessous de cette moyenne révèle un retard mental. Mais au-dessus de 110, on parle de précocité ou de surdoué.

Utilités du test de WAIS

Dans l’ensemble, il permet d’évaluer :

  • l’ICV ou indice de compréhension verbale
  • l’IMT ou indice de mémoire de travail
  • l’IRP ou indice de raisonnement perceptif
  • l’IVT ou indice de vitesse de traitement

Atouts et inconvénients du test de WAIS

C’est un outil complet pour évaluer l’intelligence et la connaissance générale. Les résultats sont palpables chez beaucoup de sujets à travers le monde en entier. Cela dit, il doit toujours accompagner d’autres tests comme le test de Rorschach… Surtout, c’est un test réservé aux adolescents plus de 16 ans.

Les conséquences du test de WAIS sur les patients

Lors d’un test de WAIS, le psychologue peut s’attendre à deux réactions de la part des patients : le soulagement ou la déception. Si le test révèle un QI au-dessus de la moyenne, le patient est fier et soulagé. Dans le cas contraire, il sera frustré et sera déçu de lui-même.

Cependant, le psychologue formé doit être en mesure d’expliquer aux patients les traits des résultats. C’est plus crédible et réconfortant étant donné que les patients le voient comme un expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.