fbpx

Psychologue et psychiatre : quelles différences ?

Il n’est pas toujours évident de faire la différence entre deux professions comme celle du psychiatre et du psychologue. Bien qu’elles interviennent toutes deux dans le domaine de la santé mentale, elles diffèrent sur de nombreux points qu’il est nécessaire de connaître. Ces derniers permettront d’apprécier l’utilité de chacun de ses intervenants selon la situation. Pour vous aider à différencier psychologue et psychiatre, voici quelques clarifications sur le sujet.

Les formations qu’ils ont suivies

La première différence entre psychologue et psychiatre se situe au niveau de la formation. Les psychologues possèdent un diplôme universitaire, obtenu à l’issue d’au moins 5 ans d’études. En général, toute formation en psychologie doit être assortie d’un stage clinique. En fonction des envies et des ambitions de l’apprenant, il est également possible de poursuivre sur une spécialisation qui déterminera l’orientation pratique de la profession : psychologue pour enfants, expert en psychologie du travail, spécialiste de la relation de couple, etc. Ceux qui empruntent le chemin de la psychothérapie sont formés à la psychanalyse ou aux thérapies congnitivo comportementales. Réglementé par la loi, le métier de psychologue est légitimement reconnu depuis des années.

Quant aux psychiatres, ce sont des professionnels qui ont suivi des études s’étalant au total sur dix années, dont six ans de médecine générale et quatre ans de spécialisation. Cette dernière phase se compose de cours théoriques et de temps plein à l’hôpital psychiatrique. Certains cursus proposent des conférences, des groupes de réflexion et des ateliers pratiques. Tout comme en psychologie, la formation en psychiatrie est reconnue par l’État. De nombreux établissements agréés dispensent de nos jours des formations dans ce domaine. En parallèle, il existe des formations facultatives visant à renforcer le savoir et les compétences de l’apprenant qui souhaite devenir psychiatre.

Les qualifications et habilitations

Les psychologues sont des experts dans le traitement de maux psychiques tels que les troubles de la personnalité, les problèmes comportementaux, les troubles liés au travail, etc. Par contre, n’étant pas médecins, ils ne peuvent pas poser des diagnostics médicaux et encore moins prescrire des soins médicamenteux ou émettre des feuilles de soins.

D’ailleurs, les psychologues ne sont pas officiellement considérés comme des professionnels de la santé. Ils disposent de compétences psychothérapeutiques générales combinées avec une spécialisation comme les thérapies de famille ou les thérapies interpersonnelles. En fonction des champs d’action, on distingue usuellement les neuropsychologues, les psychologues cliniciens et les psychologues du travail.

Contrairement aux psychologues, les psychiatres sont habilités à prescrire des traitements médicaux, dont les médicaments et les soins nécessaires pour un cas ou un autre. De ce fait, les consultations psychiatriques peuvent être prises en charge et faire l’objet d’un remboursement auprès de la Sécurité sociale. En tant que professionnels de la santé, ils peuvent émettre un diagnostic médical sur l’état d’un patient atteint de troubles mentaux. Il arrive effectivement que les problèmes psychiques proviennent de pathologies d’ordre organique. C’est le cas par exemple pour une hyperthyroïdie ou un lupus.

Les méthodes de travail et objectifs

La psychologie se donne pour but d’apporter des réponses à des questions d’ordre social, environnemental, clinique, professionnel et autres. Les psychologues fournissent une écoute et un accompagnement psychologique pour leurs patients. Ils travaillent habituellement selon le principe qu’avoir une vision plus large et plus approfondie de la réalité permet d’apporter des solutions à certaines difficultés. Les psychologues de métier cherchent uniquement à soutenir les efforts personnels des patients dans la résolution d’un problème moral. Les plus souvent, les maux traités en psychologie sont surmontables et ne nécessitent pas une hospitalisation.

Aussi bien que les psychologues, les psychiatres soignent les troubles mentaux. La différence entre la méthode de travail d’un psychologue et d’un psychiatre réside dans la gravité de ces derniers. En général, la psychiatrie consiste à conduire des entretiens de personnalité permettant d’identifier les souffrances et de prodiguer les traitements adéquats. Ces derniers peuvent aller jusqu’à une hospitalisation ou un internement si le cas le requiert. Ce qui n’est pas du ressort des psychologues. Cependant, les psychologues en ligne ou en cabinet peuvent, si la situation les dépasse, recommander à des patients de consulter un psychiatre. À l’issue d’une prise en charge dans un hôpital, les psychiatres ont le pouvoir d’autoriser la sortie ou le renvoi à la famille des patients.

Les champs d’application

Le champ d’application des compétences des psychologues et des psychiatres diffère selon la gravité des troubles mentaux à soigner. D’une manière générale, les premiers prennent en charge les maux psychologiques et comportementaux légers tandis que l’autre catégorie soigne les troubles plus graves.

Si vous souffrez de troubles vous empêchant d’avoir une vie sociale satisfaisante, une aide psychologique pourra vous aider à les surmonter à travers des suivis et des accompagnements réguliers combinés à des thérapies spécifiques en cas de besoin. C’est valable aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Les consultations auprès d’un psychologue ne nécessitent pas de prescription médicale. Un patient peut décider de son plein gré de voir un psychologue.

La psychiatrie est préconisée lorsqu’il s’agit de dépressions graves voire de maladies mentales et de tendances suicidaires. C’est le cas, à titre d’exemple, de la schizophrénie, de la psychose ou de la dépendance dépressive. La raison pourrait être l’aptitude du psychiatre à fournir des médications en combinaison avec les traitements psychologiques. Un diagnostic psychiatrique est souvent basé sur un examen psychique suivi d’une analyse en laboratoire ou même d’imagerie médicale. Certains psychiatres travaillent en étroite collaboration avec des psychologues pour les aider dans l’accompagnement psychologique de leurs patients.  Psychologue et psychiatre travaillent de concert dans ce cas.

La profondeur des sessions de consultation

Même s’ils ont le même objectif de résoudre les psychopathologies, psychologie et psychiatre ne consacrent pas le même temps à leurs patients.

Puisque pour un psychologue procure une aide continue et cherche à fournir une meilleure compréhension des souffrances d’une personne, il doit passer beaucoup de temps avec les patients. Cette durée varie de 45 à 60 minutes par séance selon le cas et les procédures du professionnel. Ainsi, il aura l’occasion de se plonger dans le conflit et d’apporter le soutien nécessaire suivant le rythme même du patient. Il peut même effectuer des examens psychométriques pour étayer son évaluation.

Un psychiatre lui, passe beaucoup moins de temps étant donné qu’il n’effectue pas forcément un bilan psychologique aussi approfondi que celui d’un psychologue. Les sessions auprès d’un psychiatre ne dépassent pas les 20 minutes généralement. Sa préoccupation principale est d’évaluer l’efficacité des traitements qu’il a prescrits à ses patients. Toutefois, certains psychiatres privés emploient dans leur cabinet des psychologues pour se charger des cas plus complexes. À partir de cette appréciation, le psychiatre cherche à ajuster les prescriptions et à maintenir des tests périodiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *