fbpx

Parents toxiques : ce qu’il faut savoir

Les parents ne peuvent s’empêcher de se préoccuper de leurs enfants. Ils veillent à satisfaire les moindres besoins de ces derniers, au risque de devenir envahissants. Leur comportement peut être justifié par leur passé ou par des expériences peu évidentes qu’ils ont vécues. Les parents d’aujourd’hui cherchent à améliorer leur vie et celle de leurs enfants, mais peuvent s’y prendre mal. Il arrive même qu’ils deviennent toxiques, ce qui nuit considérablement à la relation parents-enfants. Pour y remédier, voici quelques points à connaître sur les parents toxiques.

Comment reconnaître un parent toxique ?

Les parents toxiques manifestent leur « affection » en poussant leurs enfants à se sentir mal. Lorsque ce genre de comportement est exprimé par une tierce personne, on a la possibilité de riposter, ce qui n’est pas le cas avec les parents. On a tendance à laisser les choses passer, bien que l’on se sente mal de par leurs actes.

Il se peut que l’on ne remarque pas ce mal, en particulier pour les enfants. Une fois adultes, nous observons les choses sous un tout autre aspect puisque nous devenons de plus en plus conscients du monde qui nous entoure. À ce niveau, nous avons le choix entre fuir nos parents ou rester. Si nos parents semblent encore nous dominer en revanche, s’enfuir semble impossible. Leur éducation a influencé notre façon de penser et d’agir. Il arrive même que nous devenions dépendants de nos parents.

Nous sommes le reflet de ce que nos parents ont fait de nous. Cela peut être assimilé à de la manipulation. D’autant plus que les parents toxiques font tout ce qui leur semble bon, bien que cela affecte les sentiments et la vie de leurs enfants. Si vous vous retrouvez avec des parents toxiques, le mieux est de s’en éloigner.

Quels sont les caractères des parents toxiques ?

Les parents toxiques sont catégorisés selon leurs caractères. On retrouve d’abord les parents dits « parfaits » qui se considèrent comme les meilleures personnes avec qui l’on puisse vivre. Ils pensent être indispensables dans la vie de leurs enfants même si ces derniers ont atteint l’âge d’indépendance, étant donné qu’ils en ont pris soin. Ce caractère s’apparente à du chantage effectué sur les enfants qui deviennent alors prisonniers de leurs parents. Les petits grandissent isolés du monde et ne se sentent en confiance qu’avec leurs géniteurs.

Certains parents sont considérés comme « absorbants ». Ce type de personne cherche à s’accaparer l’attention de leurs enfants. Ces parents considèrent toute forme d’abandon comme un délit, voire un crime, et le font savoir. Ils tenteront tout pour empêcher leurs enfants de les abandonner, au risque de blesser ces derniers, ce qui constitue un réel blocage à l’épanouissement personnel.

On retrouve également des parents « compétitifs » parmi les parents toxiques. Ce type d’individu a tendance à se mettre en concurrence avec ses enfants. Il cherche à rivaliser avec eux dans tous les domaines, que ce soit en matière de beauté ou de réussite professionnelle. Il cache ses sentiments et peut même faire preuve de froideur. En cas de problème, il s’acharne sur ses enfants.

Les parents « indifférents » sont aussi considérés comme toxiques. Si certains d’entre eux surprotègent leurs enfants, d’autres se montrent particulièrement froids. Les enfants se sentent alors comme rejetés et décident de vivre comme bon leur semble. Ils peuvent devenir égoïstes au fil du temps et faire de la vie de leurs proches un véritable calvaire afin d’obtenir ce qu’ils veulent.

Il existe également des parents « manipulateurs » qui jouent avec leurs enfants comme avec des pantins. En les manipulant, ils sont capables de mentir à tout va pour s’offrir les faveurs de leurs enfants. Ce sont sans doute les parents les plus dangereux puisqu’ils peuvent aller jusqu’à procéder à un lavage de cerveau sur leurs enfants pour que ces derniers les croient quoi qu’ils disent et fassent. Ils peuvent également leur imposer leurs pensées et leurs exigences.

Les parents « distants » ressemblent à peu près aux parents indifférents, sauf qu’ils laissent un véritable vide émotionnel chez leurs enfants. La plupart de ces parents ont été victimes de leurs géniteurs ou d’autres personnes qui les ont élevés. En ayant vécu auprès de personnes froides et peu affectueuses, ils ont retenu les mêmes traits de caractère. Cela dit, un tel manque d’amour affecte les enfants. Ces derniers peuvent avoir du mal à vivre en société et à s’ouvrir au monde.

Certains parents jouent le rôle de « limitateurs » envers leurs enfants. Il en résulte un sentiment extrême pour chaque genre, à savoir le machisme pour les garçons et la soumission pour les filles. Concrètement, les enfants agissent en fonction de leur sexe. Les parents leur ont enseigné à se limiter à ces sentiments extrêmes. Toute autre façon de penser n’est pas convenable.

D’autres parents se comportent en « victimes » et occupent toute l’attention de leurs enfants. Pour ce faire, ils se font passer pour malades ou attristés par un événement particulier. Ils simulent la souffrance en vue de faire chanter leurs enfants. Il en résulte que ces derniers sont moins réceptifs aux autres, peu créatifs et adoptent une personnalité limitée. En somme, ils deviennent les marionnettes de leurs parents.

Comment vivre avec l’idée d’avoir des parents toxiques ?

Vos parents vous ont élevé et restent proches de vous malgré leurs traits de caractère assez particulier. Certes, leur comportement peut vous sembler exagéré. Cependant, vous avez l’occasion de mieux les comprendre une fois que vous devenez parent à votre tour. La compréhension est la base d’une relation saine entre parents toxiques et enfants. Certes, vous ne pouvez peut-être pas remédier aux défauts de vos géniteurs, mais vous avez la possibilité d’en limiter les effets.

Pour vous épanouir dans votre vie sociale, personnelle et professionnelle, instaurez une certaine distance entre vos parents et vous. N’hésitez pas à leur faire savoir qu’ils doivent remédier à leurs comportements pour espérer poursuivre une relation parents-enfants saine. S’ils ne changent pas suite à votre éloignement, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel. Ce dernier sera sans doute capable de redresser la situation en prescrivant un traitement psychologique ou médical adapté, que ce soit pour le parent toxique ou pour l’enfant lésé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *