fbpx

Lâcher prise : pourquoi et comment s’y prendre ?

En matière de développement personnel et psychologique, on parle très souvent du lâcher-prise ? En réalité, en quoi cela consiste-t-il ? Quels sont les avantages à en tirer ? Comment faire pour lâcher prise ? Ci-après un petit exposé de ce qui pourrait constituer un élément de réponse.

Qu’est-ce que le lâcher prise ?

Le lâcher-prise est le fait d’agir tout en étant indifférent du résultat. Contrairement au désir de tout diriger à sa façon, lâcher-prise consiste à ne pas s’attacher à l’impact de ses actions. En clair, c’est rester ouvert aux solutions et aux événements imprévus.

Lorsque vous lâchez prise, vous vous en remettez au destin concernant ce que vous ne pouvez pas contrôler. En d’autres termes, lâcher-prise revient à faire le vide dans son esprit en en chassant les pensées négatives et la peur de l’incertain.

Humainement parlant, il est normal de vouloir contrôler le cours des choses. Dans ce cas, on peut se retenir, résister, manifester des attentes ou s’inquiéter. Toutefois, il est tout à fait possible de diriger une initiative tout en restant conscient que le résultat peut être différent de ce que l’on espère.

Une personne qui ne lâche pas prise s’accroche à une situation qui peut avoir des répercussions négatives et refuse de s’en séparer, même si celle-ci devient inconfortable ou inconvenable. Ne pas lâcher prise équivaut à s’attacher avec acharnement pour ne rien obtenir de satisfaisant au final.

À titre d’exemple, prenons le cas d’une personne qui essaie de convaincre son conjoint que sa façon d’éduquer les enfants est meilleure. Elle est dans le contrôle. Par contre, une autre personne avec des boutons sur le visage attendant que ces derniers guérissent d’eux-mêmes est dans le lâcher prise parce que l’a personne ne s’acharne pas à vouloir les guérir avec toutes sortes de produits.

Ainsi, le lâcher prise est surtout une question de discernement par rapport à vos ressentis.

Pour quelles raisons pratiquer le lâcher prise ?

Le lâcher-prise est préconisé en matière de développement personnel, car il produit de multiples bienfaits.

A priori, il aide à développer un mieux-être intérieur indépendamment des événements. Le lâcher prise apprend effectivement à admettre que vous ne pouvez pas forcément changer les choses comme vous les voulez dans votre vie. Attention à ne pas le confondre avec la résignation qui est plus proche de l’abandon. Accepter les choses comme elles sont et sans frustration est un bon moyen d’avancer plus sereinement dans son quotidien.

Par ailleurs, lorsque vous avez moins d’expectation, vous pouvez avoir des relations plus saines et plus durables avec votre entourage. Si vous laissez plus de liberté aux autres et attendez moins d’eux, ils seront plus reconnaissants et plus à l’aise envers vous. Lâcher prise vous conduira à accueillir les autres comme ils sont et non comme vous voudriez qu’ils soient. Le détachement et la compréhension d’autrui engendrent une indulgence par rapport aux petits défauts des autres. Pratiquer le lâcher prise vous aidera à mieux découvrir le potentiel de vos collaborateurs et de vos proches et éviter les cas de souffrances au travail que ce soit pour vous ou votre entourage.

De la même manière, vouloir tout contrôler aura de graves répercussions sur la santé mentale, voire physique, d’une personne. C’est le cas du stress et des angoisses. Être capable de lâcher-prise rend la vie moins stressante et donc plus agréable. Du désir de tout contrôler découle des maux comme les troubles du sommeil ou de la concentration. En lâchant prise, on apprend à apprécier les choses et en voir le bon côté.

Comment s’y prendre concrètement ?

Pour stopper les pensées parasites qui vous hantent, vous pouvez prendre des résolutions comme voir du monde et parler à des gens. C’est toujours apaisant de se changer les idées. Sortez et aérez-vous le cerveau en faisant un petit tour ou en prenant verre dans le bistrot du coin.

Lorsque les idées obsessionnelles commencent à s’immiscer, il est vivement recommandé de s’occuper l’esprit avec des activités divertissantes comme le sport, les travaux manuels ou encore les moments de détente.

La plupart de temps, le fait de ne pas vouloir lâcher prise reflète un sentiment de peur. Aussi faudra-t-il assumer pleinement vos inquiétudes pour mieux vous en défaire. Pour ce faire, il est possible de noter vos émotions pour mieux les réaliser et mieux les comprendre.

Quand vous aurez développé les bonnes habitudes, elles deviendront un mode de vie à part entière. Gardez un rituel bien précis ou dites-vous incessamment que vous allez arriver à lâcher-prise. Cela vous aidera à faire automatiquement le vide dans vos pensées à chaque situation incertaine et frustrante.

Répétez à votre esprit qu’il y aura toujours une partie de la vie qui vous échappera. Confiez-la, si nécessaire, au destin, l’univers, Dieu, les anges ou encore à un psychologue en ligne spécialisé. Armez-vous de patience en attendant la résolution de ce que vous ne pouvez contrôler.

Il faut également arrêter de vous questionner en permanence sur le pourquoi du comment. Cela vous empêchera juste d’avancer sereinement. De toute manière, on ne peut pas tout rationaliser.

Pour finir, sachez écouter la voix intérieure vous poussant constamment à voir le meilleur plus loin dans l’avenir. L’intuition et les pressentiments sont souvent des armes infaillibles.

Que faut-il éviter ?

Si le lâcher-prise est perçu positivement, il peut porter à confusion dans certaines situations. Soumission, manque de respect pour soi et résignations sont tous des ressentis que certains pourraient prendre pour du lâcher-prise. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas.

Au nom de la gentillesse et du pacifisme, il est très facile de tomber dans l’acceptation de l’inadmissible. C’est ce qui arrive le plus souvent en cas de harcèlement, d’agression verbale et d’abus. Ne pas répliquer à ce type d’agissement ne veut en aucun cas dire qu’on lâche-prise. Ce serait plutôt comme faire taire des sentiments tout en subissant la situation dans son être intérieur. Cela ne rend service ni à l’auteur des mauvais agissements ni à la victime. Il y a une grande différence entre lâcher prise et dire oui à tout pour éviter les affrontements.

Par conséquent, apprenez à vous poser les bonnes questions pour éviter d’accepter ce qui ne devrait pas l’être. Comment est-ce que je me sens par rapport à la situation déplaisante ou inattendue ? Est-ce que je ressens du respect ou non ? Réagir apportera-t-il du positif ou non ?

En même temps, faites la paix avec vous-même, car cela entraînera de la détermination et de l’affirmation de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *