fbpx

Ikigai : comment l’activer ?

Aujourd’hui, on parle de plus en plus de l’ikigai, un concept de vie originaire du Japon. Il s’agit d’un terme qui n’a pas de traduction officielle et qui évoque une philosophie recouvrant une multitude de domaines autour de la vie. Selon les Japonais, c’est l’ikigai qui nous donne l’envie de commencer une nouvelle journée et de trouver un sens à notre vie. Compte tenu de son importance, l’ikigai est utile à tout un chacun tant physiquement que psychologiquement. Toutefois, pour en bénéficier, il nous faut tout d’abord l’activer. Pour ce faire, voici trois moyens vous permettant d’identifier et d’activer votre ikigai.

Le concept ikigai

Avant de parler de ce qu’il faut faire pour activer notre ikigai, tâchons d’en savoir un peu plus sur ce concept. Le terme ikigai est issu de la réunion de deux mots à savoir « iki » qui veut dire vie et « gai » qui évoque ce qui a de la valeur. Autrement dit, l’ikigai évoque la raison d’être, ce pour quoi nous tenons à la vie.

À en croire les Japonais, chaque être humain possède un ikigai profondément enfoui dans son être intérieur, même s’il n’en est pas vraiment conscient. Certains en posséderaient même plusieurs. Il peut différer selon que l’individu soit âgé de 16 ans ou 77 ans. C’est la raison pour laquelle il est primordial que chacun reste en accord avec son ikigai à toutes les étapes de sa vie. Dans le cas contraire, c’est comme si notre vie est sortie de la trajectoire qu’elle est censée suivre et que nous nous sommes laissé envahir par une entité externe qui a pris le contrôle de notre vie de tous les jours. C’est pourquoi on peut dire qu’une bonne synchronisation avec notre ikigai nous permet de donner un sens plus concret à notre vie.

Cette philosophie de vie japonaise comme le Reiki est utilisée par bon nombre de coachs dans le but d’orienter leurs clients afin qu’ils puissent trouver leur voie ou leurs talents.

Mettez en lumière votre zone de brillance

Notre zone de brillance à travers l’ikigai se définit comme le domaine où l’on excelle et qui regroupe ce qu’on aime faire. Si l’on tient compte de cette définition, lorsqu’on veut activer notre brillance, il nous suffit de pratiquer une activité qui nous permet de briller par notre compétence et notre savoir-faire. Nous sommes motivés plus que jamais dès lors qu’il s’agit de pratiquer cette activité et c’est avec beaucoup de plaisir que nous nous adonnons à sa pratique.

La première chose que vous devez faire, c’est trouver votre zone de brillance, afin que vous puissiez l’activer. Pour ce faire, prenez un bloc-notes, ainsi qu’un stylo et un feutre en couleur. Ensuite, commencez par écrire vos qualités une par une. Remontez à l’époque de votre enfance et essayez de vous souvenir de toutes vos qualités. Tâchez de ne pas en oublier une seule, car c’est important. Ne soyez pas trop humble au point de penser que vous êtes prétentieux ou vaniteux. Ce sont vos talents, vos expériences, vos compétences qui vous permettent de surpasser les qualités qui vous distinguent et dont votre entourage évoque très souvent pour dire du bien de vous. Une fois que vous les avez tous notés, vous devriez vous retrouver avec une longue liste qui vous sera utile pour passer à l’étape suivante.

Maintenant, il s’agit pour vous d’identifier trois des qualités que vous jugez être les plus importants et qui vous distinguent réellement. Entourez-les à l’aide de votre feutre en couleur.

Reconnectez-vous à votre période d’enfance et d’adolescence

La plupart des individus qui ont été interrogés à propos de l’ikigai ont réalisé que ce concept s’était manifesté chez eux lorsqu’ils étaient enfants ou adolescents. Durant ces périodes, l’imagination et le désir n’étaient pas encore parasités par les soucis de l’avenir dans le domaine de la profession. On aspire à devenir vétérinaire, pilote, enseignant, etc. Ce sont des projections qui reflètent  notre désir pur.

Cependant, cet ikigai qui se manifeste durant notre période d’enfance ou d’adolescence est généralement interprété par les adultes comme étant un rêve. C’est pourquoi il nous faut remonter dans le passé afin d’identifier notre ikigai. Pour cela, prenez à nouveau votre bloc-notes et votre stylo. Ensuite, plongez votre pensée dans le passé, à l’époque où vous étiez encore enfant ou adolescent. Tâchez de vous souvenir de tout ce qui vous passionnait et qui vous motivait. Qu’est-ce que vous aimiez faire à cette époque et quelles sont les choses pour lesquelles vous étiez doués ? Ne vous contentez pas des grandes lignes, mais prenez le temps d’identifier tout ce qui vous passionnait jusqu’aux moindres détails. Aimiez-vous dessiner, chanter, peindre, cuisiner, bricoler, etc. vous devez vous souvenir de tout cela.

Une fois que vous les avez tous identifiés et notés, sélectionnez cinq choses ou activités qui vous passionnent. Puis, tâchez de vous remémorer les avantages que la pratique de ces activités vous a apportés. Ensuite, souvenez-vous comment elles étaient perçues par les personnes qui vous entouraient à l’époque, ce peut être vos amis, votre famille, ou bien vos camarades d’école.

Revenez ensuite à l’époque actuelle et commencez par vous demander ce qu’elles éveillent encore chez vous. Serait-ce de la motivation, du regret ou une totale indifférence ? Font-elles encore partie de votre vie ? Si certains d’entre eux amènent les regrets chez vous, pensez à la manière qui vous permet de les réintégrer dans votre vie.

Servez-vous de votre jalousie comme d’un tremplin

Dans le concept de l’ikigai, la jalousie vous permet d’extérioriser vos désirs enfouis. Vous pouvez vous en servir à votre avantage. Pour ce faire, reprenez votre bloc-notes et tracez-y un tableau avec trois colonnes. Notez dans la première colonne trois choses qui sont susceptibles de déclencher votre jalousie. Vous ne devez pas vous culpabiliser même cela peut être un peu honteux envers vous-même d’aborder un sujet aussi délicat. Ayez en tête une personne proche qui possède cette chose que vous enviez et dont le simple fait de l’avoir vous peut vous procurer beaucoup de plaisirs et vous permet également de donner un véritable sens à votre vie.

Ensuite, notez dans la deuxième colonne le désir qui vous induit à être jaloux. Enfin, écrivez dans la dernière colonne ce qu’il vous est possible de faire pour concrétiser ce désir. Il s’agit ici des différentes actions qu’il vous est nécessaire d’entreprendre tout en vous focalisant sur ce désir dont la réalisation est devenue votre objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *