fbpx

Fatigue psychologique : c’est quoi ? Comment l’éviter ?

Vous vous sentez susceptible, fatigué ou stressé en permanence ? Faites attention, car il peut s’agir d’une fatigue psychologique. Ce phénomène touche pratiquement plus de la moitié de la population mondiale. Et pour cause, les activités du quotidien ont tendance à surmener chaque individu. Certes, la fatigue survient généralement après une suractivité. Cependant, il convient de déterminer s’il s’agit ou non d’une fatigue psychologique, au risque de tomber dans le burn-out total. Tour d’horizon sur cet état psychologique particulier.

Définition de la fatigue psychologique

Par définition, la fatigue psychologique touche le cerveau, mais aussi certaines parties, voire l’ensemble du corps. Elle peut se manifester de plusieurs façons : lassitude dès le réveil, anxiété, trouble du sommeil et hypersensibilité entre autres. Il s’agit en quelque sorte d’un signe qu’il faut modifier ses habitudes et retrouver une mode de vie plus saine et un bien-être optimal.

Cependant, il arrive que les personnes qui en souffrent ne soient pas conscientes de leur état. Pour en faire un diagnostic, il convient de prendre un peu de recul et de travailler sur soi. Si vous n’y parvenez pas, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste en psychologie afin de vous y aider.

Les symptômes de la fatigue psychologique

La fatigue psychologique engendre aussi bien une fatigue physique qu’une fatigue du cerveau. Elle peut d’abord se manifester par des tensions musculaires, des troubles hormonaux ou encore une infection. Par la suite, ces symptômes physiques peuvent s’accompagner d’une grande difficulté à se concentrer, d’une irritabilité ou d’un vif découragement. Ces sensations peuvent devenir chroniques si le mal n’est pas traité au plus vite.

Faites attention si vous enchaînez les pertes de mémoire, des suées nocturnes, des crampes ou encore une grande nervosité. N’hésitez pas à vous confier sur ce dont vous souffrez à un spécialiste si tel est le cas. Même un généraliste peut vous aider à établir un premier diagnostic en cas de fatigue psychologique. Si votre énergie vous abandonne dès le matin, n’attendez plus pour consulter.

La fatigue psychologique peut très bien survenir sans aucun mal physique. Le cas échéant, la personne peut avoir du mal à se retrouver seule. Si elle s’est éloignée par inadvertance de ses proches, elle va se recentrer essentiellement sur ses pensées, ce qui peut générer davantage de stress si elle ne maîtrise pas ses émotions. Seule la consultation d’un psychologue peut arranger les choses et limiter les impacts de la fatigue psychologique.

Les facteurs de la fatigue psychologique

Différents facteurs peuvent favoriser l’apparition de la fatigue psychologique. Pour les individus en couple par exemple, les contrariétés répétitives affectent réellement l’état d’esprit et peuvent même surmener le cerveau. Plus les problèmes s’enchaînent et s’accumulent, plus le cerveau se fatigue.

Le manque d’attention et de gratification peut également affecter l’esprit et engendrer une fatigue psychologique. La plupart des personnes s’attendent souvent à être reconnues dans leur milieu professionnel. C’est d’ailleurs pourquoi les travailleurs font tout leur possible pour améliorer leur travail, au risque de négliger leur vie personnelle. S’ils ne sont pas reconnus et gratifiés, la fatigue psychologique peut survenir à tout moment.

L’accumulation des tâches quotidiennes favorise grandement le risque de fatigue psychologique. L’éducation des enfants, les charges liées à vos différentes attributions au travail ou encore les tâches ménagères fatiguent aussi bien physiquement que psychiquement. Une telle fatigue peut s’accentuer à cause du stress engendré par l’ensemble de ces activités. Le cas échéant, l’individu risque de souffrir de troubles psychosomatiques plus graves autres que la fatigue nerveuse.

Il est possible d’éviter l’ensemble de ces facteurs pour prévenir la fatigue psychologique. En outre, il existe différents moyens pour traiter cet état psychologique.

Astuces pour éviter la fatigue psychologique

La fatigue psychologique vous fait ressentir une sensation de lassitude et un stress assez important. Ne négligez pas les petits signes pouvant vous indiquer que votre cerveau doit se reposer. Ne vous contentez pas des bonnes nuits de sommeil pour retrouver votre énergie, car ce type de solution ne suffit pas toujours.

Pour prévenir la fatigue psychologique, il faut bien évidemment s’éloigner de tout facteur susceptible de l’accentuer. Le plus souvent, la solitude aide à prévenir ce mal psychologique. Éloignez-vous le temps de vous ressourcer aussi bien physiquement que psychiquement. Offrez-vous des moments de relaxation dans un institut spécialisé et ne vous refusez pas quelques massages pour relâcher vos tensions musculaires.

Lorsque vous travaillez toute la semaine, prenez une pause bien méritée le week-end. Laissez de côté vos tâches ménagères et évadez-vous avec vos proches dans un centre de loisirs. La pratique d’activités ludiques et sportives est fortement conseillée de façon à évacuer le maximum de stress que vous avez accumulé toute la semaine.

Les traitements contre la fatigue psychologique

Aujourd’hui, les médecines douces offrent plusieurs solutions pour soulager l’épuisement mental. Cela dit, il est nécessaire de consulter un spécialiste, de préférence un psychothérapeute ou un psychanalyste pour prescrire une ordonnance. D’ailleurs, les spécialistes préconisent cette méthode afin de soulager le mal psychologique de leurs patients et anticiper le risque de burn-out.

Parmi les médecines alternatives, les plus utilisées dans ce cas de figure figurent l’homéopathie, la micronutrition, la phytothérapie, l’acupuncture, l’oligothérapie ou encore l’aromathérapie. Cela dit, cette dernière méthode reste la plus efficace. En effet, la plupart des plantes aromatiques présentent des vertus relaxantes qui agissent directement sur le cerveau. Le fait de respirer des molécules aromatiques ne provoque aucun effet secondaire ni d’addiction. C’est d’ailleurs le principal avantage de cette médecine douce comparée aux autres techniques.

Les arômes se consomment de différentes manières. Vous pouvez par exemple vous offrir un massage aux huiles essentielles d’amande douce, de macadamia ou de noyau d’abricot pour soulager tous vos muscles tendus. Les huiles essentielles peuvent également être ingérées, à raison de quelques gouttes dans une tisane. Ce type de traitement est vivement recommandé en cas de problèmes de circulation sanguine ou de tension.

Par ailleurs, vous êtes libre de vaporiser des huiles essentielles dans votre salle de bain ou dans votre chambre de manière à favoriser votre relaxation. Privilégiez l’huile essentielle d’eucalyptus qui a pour vertu de redonner vigueur à votre cerveau et à booster votre mémoire. Préférez appliquer votre traitement aux huiles essentielles le soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *