Je ne supporte plus les gens : que faire ?

Vous n’avez plus envie de côtoyer du monde et les gens autour de vous ces derniers temps ? L’isolement ne constitue cependant pas la meilleure solution. Pour profiter de la vie, il faut le faire avec son entourage. Pourtant, le fait de se dire je ne supporte plus les gens arrive souvent et dans bien des cas. Sachez qu’il est tout à fait possible d’y remédier et de vous offrir la possibilité de vous ouvrir à nouveau aux autres. Voici quelques explications sur votre état psychologique et les solutions envisageables pour en venir à bout.

Pourquoi je ne supporte plus les gens de mon entourage ?

D’un côté, il est tout à fait possible que vous partagiez votre existence avec des personnes peu respectueuses, trop autoritaires ou orgueilleuses. Bref, des gens pleins de défauts. Ce peut être le cas dans votre vie privée ou dans le milieu professionnel. Le cas échéant, vous vous sentez totalement exclu et sous pression et avez envie de tout balancer pour quitter votre entourage.

D’un autre côté, vous avez peut-être du mal à vous adapter aux autres et à entretenir des relations durables avec divers groupes de personnes. Si les interactions avec tout le monde vous semblent insupportables, il convient de creuser sur la question. Il se peut que vous vous énerviez pour un rien en discutant avec les autres. Vous avez le sentiment d’être oppressé ou saturé, ce qui peut causer de l’énervement, voire de la colère. Votre irritabilité conduira forcément les autres à ne plus vous fréquenter et à vous laisser seul.

La colère

Lorsque la colère s’installe en vous, vous pouvez avoir le sentiment d’avoir atteint vos limites. En effet, ce sentiment vous aide en quelque sorte à ne plus laisser vos émotions déborder. On peut donc considérer la colère comme un moyen de protection plutôt efficace contre l’agressivité. Cela dit, si ce sentiment n’est pas exprimé, il peut ronger de l’intérieur et affecter vos relations avec les autres, ce qui provoque immanquablement l’envie d’isolement et de se dire je ne supporte plus les gens.

La colère constitue donc le principal facteur du fait que vous ne supportez plus les gens. Si vous ne l’exprimez pas correctement, vous risquez de vous sentir mal dans votre peau et trop saturé pour écouter les autres. Vous avez totalement épuisé vos ressources de patience, ce qui fait que vous vous sentez totalement à bout de force et prêt à craquer.

Par ailleurs, on peut également considérer que vous êtes dépressif une fois cette colère installée. Une chose entraînant une autre, vous développez d’autres symptômes particulièrement nocifs pour votre santé mentale. Outre l’irritabilité, il arrive que vous vous sentiez triste en permanence et ayez peu confiance en vous à cause de votre éloignement. Certes, votre colère est justifiée, mais il convient d’étudier comment vous pouvez vous apaiser et reconsidérer les meilleurs moments de votre vie en mettant les pires de côté.

Le sentiment d’être à part

Si vous avez du mal à supporter les gens, c’est peut-être parce que vous vous sentez différent en bien des points. Le cas échéant, vous n’avez aucunement envie de vous adapter aux comportements et à l’état d’esprit des autres. Il en résulte que vous avez le sentiment d’être une personne à part. Certes, les sentiments et la sensibilité changent d’une personne à une autre. Mais les émotions différentes réunissent souvent les gens.

Dans la plupart des cas, vous ne partagez pas les mêmes opinions ni les mêmes convictions avec votre entourage. Ce qui peut vous amener à penser que vous êtes trop mature ou trop tète en l’air pour entretenir vos échanges avec les gens. L’impression d’être décalé face à une situation quelconque vous pousse à vous mettre en doute et à remettre en question votre intelligence. Il n’est pas simple d’éprouver une telle sensation puisque cette dernière peut affecter votre vision des choses. Certes, les différences se comblent entre individus, mais les divergences d’opinions et de pensées peuvent provoquer des tensions.

C’est alors qu’entre en scène la capacité d’adaptation. Pour éviter le sentiment d’être dépassé, chaque personne se doit d’accepter les différences des autres ou, du moins, jouer l’hypocrisie pour intégrer un groupe. C’est par exemple le cas au travail. Pour que vous puissiez vous sentir en harmonie avec vos collègues, vous devez forcément entretenir des échanges constructifs avec eux. Si vous avez du mal à vous adapter, votre carrière peut en être affectée.

Comment remédier à ce mal-être envahissant ?

Le fait de ne plus supporter les gens nuit considérablement à vos relations, voire gâcher votre vie sociale. Si vous vous sentez étouffé, essayez juste de prendre du recul. À cet effet, vous pouvez par exemple partir en vacances seul ou avec des personnes avec qui vous vous entendez bien. C’est une manière efficace de vous éloigner des personnes que vous avez du mal à supporter. Privilégiez les destinations isolées comme la campagne ou une île.

Tout en vous éloignant des personnes qui vous semblent toxiques, vous avez également l’occasion de respirer un bon bol d’air frais. Accordez-vous ce moment, ne serait-ce que le temps d’une semaine. Votre solitude vous permettra de réfléchir sur différents points de votre vie, à commencer par votre besoin. Prenez du recul en pensant à la raison pour laquelle vous vous sentez aussi antipathique.

Songez à votre mal-être en vous posant les bonnes questions : êtes-vous trop différent des autres ou est-ce que vos relations ne vous conviennent tout simplement pas. Ne fuyez surtout pas vos sentiments. Le temps d’une semaine, vous pouvez aisément comprendre ce que vous ressentez, évaluer vos besoins ainsi que celui des autres.

Pour finir, la capacité d’adaptation est indispensable pour dépasser ce sentiment d’intolérance face à la présence des autres. Si vous n’y mettez pas du vôtre, vous risquez de tomber dans la dépression. Focalisez-vous sur les bénéfices que vous pouvez tirer de vos relations, car vous gagnez forcément quelque chose à communiquer avec les autres. Essayez de parler de ce que vous ressentez avec eux de façon à ce qu’ils puissent aussi améliorer leurs comportements en fonction. Bien sûr, vous ne pouvez pas forcer les autres à vous apprécier comme vous êtes, mais vous pouvez toutefois les faire changer d’avis sur ce que vous êtes réellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *