Émotions : c’est quoi et comment les reconnaître ?

Avez-vous déjà vécu l’une des situations suivantes : vous avez beaucoup investi dans un projet qui stagne, vous vous faites souvent rabaisser par votre supérieur dans le milieu professionnel, ou bien vous vous retrouvez face à une pile de choses à faire alors que vous êtes épuisés. Il faut reconnaitre que vivre de telles situations compromet sérieusement notre engouement au travail et peut ternir notre réputation en un instant si nous ne parvenons à maitriser nos émotions. Encore faut-il savoir les reconnaitre avant de pouvoir les apprivoiser. Si vous voulez en apprendre davantage sur les émotions, suivez-nous dans cet article dans laquelle vous trouverez la définition des émotions et la manière de les reconnaitre et de les gérer.

Qu’entend-on par émotions ?

Lorsque nous faisons face à un ou plusieurs évènements, nous réagissons de différentes manières. Dans certains cas, nous avons un total « self-control », tandis que dans d’autres, nous ne parvenons pas à maitriser nos réactions. C’est ainsi que, sur le plan physique, nous pouvons nous mettre à transpirer, avoir des rougeurs, devenir pâles et il peut même nous arriver d’avoir la nausée et un profond malaise. Sur le plan psychologique, nos pensées peuvent être soit négatives soit positives.Ainsi, selon nos pensées, nous pouvons ressentir de la joie, de la tristesse, de la colère ou être surpris. Ce sont, là, ce que nous appelons émotions.

Si nous parvenons facilement à contrôler nos émotions positive (joie), il nous est souvent difficile de gérer nos émotions négatives (peur, tristesse, colère, etc). Alors, que faire ?

Il faut savoir que nos émotions sont étroitement associées à la mémoire de ce que nous avons vécu par le passé. Une mauvaise situation que nous avons vécue peut susciter en nous des émotions fortes. Par conséquent, nous nous mettons à agir par instinct ou en fuyant en mettant de côté notre capacité à réfléchir.Émotions et valeurs sont aussi étroitement liées. Nos vraies valeurs peuvent être évaluées en fonction des réponses émotionnelles que nous émettons.

Quoi qu’il en soit, notre compréhension de cette liaison entre nos valeurs et notre mémoire peut grandement nous aider à avoir le dessus sur nos émotions incontrôlables. Nous devons savoir que nos émotions ou nos réponses émotionnelles peuvent ne pas avoir de lien avec la situation que nous vivons en ce moment.

Reconnaitre nos émotions

Des études réalisées au sein de ’université du Queensland en Australie ont permis de mettre en évidence les émotions négatives les plus fréquentes que nous ressentons, surtout dans le cadre professionnel. Citons la colère, la déception ou la tristesse, la frustration et le mécontentement.

La colère

Lorsqu’elle n’est pas contrôlée, la colère peut se révéler être une émotion dévastatrice. Pourtant,nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à la maitriser. Si cette émotion prend constamment le dessus sur vous, dans ce cas, vous devez apprendre à le gérer. Ce serait effectivement dommage que ce soit à cause d’une colère déplacée que vous risquez de perdre votre emploi.

Pour gérer votre colère, identifiez ses signes précoces. Ce sont ces choses que vous ressentez jaillir en vous avant que vous ne piquiez votre colère. Apprenez que plus tôt vous stoppez votre colère, plus il vous sera facile de la gérer. En conséquence, vos pensées colériques se dissiperont et vous vous remettrez à penser positivement. N’oubliez pas que dans toutes les situations, vous êtes le seul maitre de vos réactions. Bien que votre colère soit justifiée, cela n’implique pas pour autant que vous devez agir en suivant ses pulsions.

L’autre manière de gérer la colère est de s’imaginer être en colère. Projetez dans votre tête une image de vous en colère. De cette manière, vous saurez de quoi vous avez l’air. Imaginez-vous en train de vous acharner à haute voix sur une personne, avec votre visage tout rouge et grimacé, vos mains s’agitant dans tous les sens. Souhaiteriez-vous partager votre vie ou passer simplement du temps avec une telle personne ?

La déception ou la tristesse

La déception ou la tristesse est une émotion compliquée à gérer, surtout dans le milieu professionnel, car elle impacte beaucoup sur la productivité. La déception peut vous affaiblir au point de vous ôter toute envie de prises de risques, compromettant ainsi votre productivité.

Pour surmonter ces deux émotions, vous devez prendre conscience de votre état d’esprit. Convainquez-vous que les choses ne se passeront pas toujours comme vous le souhaitez. En effet, si tout se déroulait toujours selon vos desseins, la vie serait continuellement comme une ligne droite alors qu’elle devrait comprendre des vallées et des collines. Ce sont ces derniers qui rendent la vie intéressante. Vous pouvez également réajuster vos objectifs si c’est le fait de ne pas l’avoir atteint qui vous a déçus. S’il s’agit de la tristesse, vous pouvez noter la source de votre tristesse sur un support. S’agit-il de quelqu’un de votre entourage ? Il vous sera plus facile de remédier à la situation dès lors que vous avez identifié la source du problème.

Par ailleurs, sourire, même en s’efforçant, permet de rendre heureux. À l’inverse de notre émotion qui se lit sur notre l’inverse, dresser notre visage permet aussi de déclencher l’émotion correspondant en nous.

La frustration

La frustration est cette émotion que nous ressentons lorsque nous éprouvons une incapacité d’aller de l’avant à cause d’un blocage. Lorsqu’elle est mal gérée, la frustration peut s’accumuler et engendrer des émotions encore plus négatives.

Si vous voulez gérer votre frustration, mettez tout en pause, arrêtez de réfléchir et prenez le temps d’analyser la situation. Essayez de savoir d’où vient votre frustration. Ensuite, tâchez de trouver ce qui est positifdans la situation. Cela peut améliorer votre état d’esprit. Si la frustration vient des personnes de votre entourage, il vous faut tout simplement vous persuader qu’ils ne font pas exprès de vous frustrer.

Vous pouvez aussi vous rappeler de votre dernière frustration. Comment la situation s’était-elle arrangée à ce moment-là? Vos sentiments de frustration ont-ils contribué à dénouer le problème ? Surement non. Dans ce cas, ce n’est plus la peine d’avoir de la frustration avec votre situation actuelle.

Le mécontentement

Vous devez partager votre quotidien avec des personnes que vous n’appréciez. Par conséquent, vous ressentez à longueur de journée l’émotion du mécontentement.

Pour remédier à cette situation, il vaut mieux ravaler votre égo et essayer d’être courtois et respectueux envers eux. S’ils ne vous respectent pas, ce ne doit pas être un prétexte pour vous de ne pas les respecter. Vous pouvez tout de même vous imposer si c’est ce qu’il y a de mieux à faire. Par exemple, si une personne fait preuve de grossièreté envers vous, vous pouvez lui expliquer qu’il n’a pas à agir de la sorte avec vous. Ensuite, vous pouvez sortir de la situation avec calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.