Demander pardon : une clé pour le développement personnel

Décider de demander pardon à qui vous avez fait du tord est un acte à la fois courageux est noble. Sa complexité résulte de la difficulté naturelle pour l’homme de reconnaitre ses erreurs et de l’évoquer sincèrement. En effet, l’être humain a tendance à toujours vouloir avoir raison. Ainsi il ne se rend pas compte de l’ampleur de la souffrance qu’il a pu causer chez autrui, intentionnellement ou par négligence (mensonge, trahison, promesse non tenue, etc.). S’excuser devient donc pour beaucoup d’entre nous un signe de faiblesse et d’humiliation. Cependant, vivre dans le regret ou le remords impacte considérablement sur la conscience et l’équilibre émotionnel. Pour s’en défaire, il est préférable d’assumer ses torts en demandant pardon à sa « victime ». Cela permet de débloquer plusieurs voies vers la paix intérieure et la confiance en soi. Découvrez les bienfaits de cet acte sur le développement personnel.

Le pardon et le développement personnel

Ce concept est très souvent évoqué dans le domaine du développement personnel. On parle surtout de celui qui a subi le tort, en l’incitant à se délivrer de la haine et accorder le pardon, afin d’être en paix avec lui-même. Mais que se passe-t-il si le fautif se met à demander pardon ? Faisons le tour de la question.

À quoi consiste une demande de pardon ?

Demander pardon sincèrement, c’est admettre ouvertement la nature et l’étendue exacte d’un tort qu’on a affligé à une personne, sans le minimiser, puis comprendre les ressentis de celle-ci. C’est seulement avec cet état d’esprit que l’acte de demande est considéré comme étant sincère.

La demande de pardon peut être accompagnée de plusieurs gestes, tels que l’offre d’un cadeau, la réparation des dommages, etc. Toutefois, ces gestes sont inutiles si elles ne sont pas en parallèle avec l’expression d’un regret et l’engagement de ne pas réitérer l’acte.

Décider à s’y lancer nécessite également de choisir le bon moment et les bonnes conditions pour que le message puisse se transmettre tel qu’il est. En effet, il faut que l’interlocuteur perçoive exactement l’intention du demandeur pour éviter d’aggraver ce qui l’est déjà.

Comment agit la demande de pardon dans le développement personnel ?

Juste la décision de demander pardon contribue déjà à prendre la bonne voie dans le développement personnel. En effet, cela vous permet de vous remettre en question pour réaliser vos erreurs afin de les réparer. Il s’agit donc d’entamer un travail sur soi, basé sur la résilience et renforcement émotionnel. Cette prise de conscience peut vous inciter à ressortir le meilleur de vous-même pour vous défaire de la négativité.

Passer à l’acte (demande de pardon) marque la finalité de ce travail personnel qui va libérer totalement votre conscience de ces faits toxiques. Après que vous ayez bien évalué l’envergure des torts subits par l’individu en question, vous serez capable d’exprimer les mots et les gestes appropriés pour que ce dernier puisse vous accorder le pardon s’il le souhaite.

Lorsque votre demande est sincère, vous vous êtes délesté de vos lourds fardeaux, quelle que soit la réponse de votre interlocuteur. Vous pouvez ainsi vous pencher sur d’autres choses de votre vie sans plus vous soucier de ce cas.

La façon de demander pardon sincèrement

Demander pardon avec honnêteté n’est pas souvent fructueux s’il n’est pas effectué dans les bonnes conditions. En effet, l’efficacité de cet acte dépend généralement de plusieurs facteurs, tels que la façon de le communiquer (message, lettre, face-à-face, etc.), l’humeur des protagonistes, l’étendue du préjudice, etc.Voici toutefois quelques éléments à considérer pour que la demande soit valable.

Reconnaitre ses torts

La meilleure manière de demander pardon c’est commencer par reconnaitre ses responsabilités. Cette attitude entre déjà dans le processus même si elle n’est pas encore perçue par l’autre personne. À partir du moment où vous prenez conscience que vous êtes le seul responsable sans considérer d’autres fautifs potentiels, vous êtes apte à évoquer votre sentiment à celui à qui vous avez causé du tort.

On peut constater que la base de l’éducation classique rend plus difficile de reconnaitre ses responsabilités sur des situations données. En effet, ce comportement existe déjà chez les jeunes, ils ont tendance à toujours accuser l’autre à l’occasion d’un litige. De plus, les adultes ne font qu’amplifier le phénomène avec la question « qui a commencé ? ».

Réparer la relation

La réparation de la relation est parmi les bienfaits de demander pardon. Cet acte peut ainsi faire office de lame double tranchante. Dans un premier temps, il permet à l’autre de percevoir votre sincérité pour qu’il puisse vous accorder le pardon, cela l’aide à avoir la paix intérieure. Mais surtout, la demande de pardon peut contribuer à réinstaurer la paix relationnelle entre les protagonistes.

Cependant, tâchez de ne jamais obliger votre interlocuteur à vous pardonner, car ce processus est difficile pour lui autant qu’il l’est pour vous, voire plus. En effet, accorder le pardon à quelqu’un qui lui a fait du mal constitue une grande épreuve émotionnelle de la part de la victime. Cela peut donc être résolu immédiatement, si ce dernier a été préparé moralement. Mais cela peut prendre également beaucoup plus de temps, selon la séquelle encore présente chez l’autre, ainsi que son émotion au moment de la demande.

Les mots et la forme

La forme de la communication est très importante pour demander pardon, elle est décisive dans l’issue du processus. De plus, vous devez trouver les bons mots et le meilleur moment pour optimiser la requête. Elle peut être exprimée oralement ou par écrit, mais dans les deux cas, le choix des expressions doit-être minutieux.

L’option de la forme dépend généralement de la gravité de la faute, du ressenti qui en résulte et de votre sentiment de culpabilité. Souvent, faire la demande à l’oral convient aux conflits moins graves. Cependant,si vous n’étiez pas réconciliés depuis des années, écrire est la meilleure option.

Dans les cas où la faute a engendré chez l’autre de lourdes conséquences, le mieux c’est de l’écrire pour commencer, puis de démontrer votre sincérité par d’autres expressions, si l’occasion se présente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.