fbpx

Consultation psychologue – Tout savoir sur l’entretien et le rôle du psy

Le rôle principal d’un psychologue est d’apporter un soutien à des personnes atteintes de troubles psychologiques divers. Lorsqu’on souffre de mal-être, ce n’est pas toujours évident de le reconnaître, encore moins de demander de l’aide. Pourtant, certains cas nécessitent l’intervention d’une personne extérieure comme celle d’un psychologue.

Qu’est-ce qu’un psychologue ?

Un psychologue est un professionnel de la santé mentale s’intéressant à l’évaluation et au bilan des soucis concernant les émotions, la pensée et le comportement. En clair, c’est un spécialiste de la psychologie humaine.

Diplômé et qualifié, il intervient auprès de personnes souffrantes en leur donnant un espace de parole confidentiel. Grâce à sa formation, il est en mesure de comprendre le fonctionnement psychique de l’Homme et de connaître les thérapies en adéquation avec chaque cas de figure.

Doté d’un grand sens de l’écoute, le psychologue est capable de donner de l’attention aux difficultés de ses patients. Les différentes analyses effectuées durant une consultation psychologue lui permettent d’apprécier les diverses dimensions psychiques de l’individu.

En fonction de leur domaine d’activité, on distingue les psychologues du travail, les psychologues scolaires, les thérapeutes de famille, etc. Il y a également les psychologues cliniciens et les neuropsychologues qui sont de plus en plus sollicités de nos jours.

Quelles sont les missions d’un psychologue ?

Un travail sur soi s’entreprend rarement tout seul. Le psychologue est là pour apporter son expertise dans la gestion des difficultés et des souffrances mentales.

Le métier consiste à accompagner les personnes souffrantes à travers des thérapies exclusives ou collectives. Le psychologue a donc pour responsabilité d’établir un diagnostic afin de déterminer quel traitement sera le plus efficace pour un cas ou un autre.

Pour y arriver, il étudie le cadre de vie de chaque patient : aptitudes, comportements, fonctionnement cognitif et autres. Ce qui lui permettra de recueillir des informations afin de constater l’existence ou non d’une pathologie quelconque.

À partir de là, le psychologue effectue généralement un suivi régulier et soigné de l’état de ses patients. En fonction de l’évolution de ce dernier, il peut être amené à collaborer avec d’autres professionnels pour traiter les cas dépassant son ressort. Il s’agit le plus souvent des personnes ayant besoin de soins médicamenteux en plus de la psychothérapie.

Par ailleurs, attributions de ce professionnel ne se limitent pas aux consultations psychologues pour les particuliers. Il peut prendre part à des recherches visant à faire évoluer la psychologie. Il peut également intervenir au sein d’une entreprise pour un besoin d’évaluation ou lors d’un recrutement.

Dans quelles situations consulter un psychologue ?

Décider de parler de ses tourments n’est pas forcément une idée qui enchante tout le monde. Mais quand vous souffrez et que vous n’arrivez pas à le surmonter tout seul votre problème, il n’y a pas de mal à demander une aide extérieure. Quand le soutien des proches ne suffit plus, il est normal d’envisager des mesures plus efficaces dont l’assistance et la consultation psychologue. C’est aussi le cas quand la souffrance vous empêche d’avoir une vie sociale satisfaisante. Traumatisme dû à un évènement douloureux, stress lié au travail, dépendance et problème conjugal sont autant de difficultés relavant de la compétence d’un psychologue. L’essentiel, c’est de savoir reconnaître votre état de dépression, car de cette prise de conscience découlera toute décision ou non de consulter un expert.

Pour ce faire, sachez identifier les symptômes comme les troubles du sommeil, les phobies diverses, les troubles de la concentration ou encore les problèmes de confiance en soi. Il faut être attentif aux signaux d’alarme, surtout les moins fréquents. Il peut quelquefois ne pas s’agir de mal-être, mais seulement d’une épreuve importante comme le passage d’un examen, une restructuration organisationnelle, etc.

Autrement dit, lorsque les choses vous dépassent, il ne faut pas hésiter à chercher du soutien auprès d’un spécialiste, car ce dernier vous aidera à passer le cap de la meilleure manière possible.

Comment se passe une consultation chez un psychologue ?

Puisqu’il s’agit usuellement d’un travail de longue haleine, les consultations chez le psychologue suivent des étapes assez précises.

Le premier entretien durant la consultation psychologue sera consacré à la description du mal-être du patient. À ce moment, le psychologue demandera à ce dernier de verbaliser ses souffrances ou ses blocages. Il est donc essentiel que le climat de confiance s’installe entre les deux parties. Quand le patient reconnaît la source de ses problèmes, il facilite grandement cette première étape. Dans le cas contraire, le psychologue aura pour mission d’utiliser son savoir et son expérience pour identifier d’où proviennent les troubles.

Le déroulement des autres séances dépendra de ce premier contact. Aussi faudra-t-il partager tout ce qui est utile. Plus le psychologue en sait, mieux il pourra aider le patient. Le psychologue est là pour aider, non pour juger. Sentez-vous libre de vous confier et de répondre à toutes les questions qui viendront.

Selon les besoins, le psychologue utilise des techniques différentes dans le but de libérer ses patients de leur souffrance. : dialogue, thérapie comportementale voire, hypnose si nécessaire. Chaque cas étant différent, il adapte les traitements tout en se limitant à sa spécialité.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Concernant la durée d’une psychothérapie, il n’y a pas de règle précise. Elle varie suivant le cas et le progrès effectué par le patient. On peut néanmoins différencier la psychothérapie de courte durée à la psychanalyse.

La première dure habituellement entre six à 18 mois. C’est par exemple suffisant pour surmonter une épreuve difficile. Fondée sur l’échange, elle s’instaure grâce à l’empathie, l’écoute sans jugement et la bienveillance de la part du psychologue. On parle ici de psychothérapie de soutien. En général, les séances sont hebdomadaires, mais cette fréquence peut être révisée suivant les besoins et les phases de la consultation.

La psychanalyse quant à elle, est nécessaire si les thérapies brèves n’aboutissent à rien ou si le cas est jugé grave dès la première rencontre. Il s’agit là d’une cure pouvant durer plusieurs années avec une fréquence de consultation plus élevée que précédemment. Elle se base sur un remaniement complet de l’être à travers un profond questionnement visant un changement radical de mode de vie et d’état d’esprit.

C’est une technique permettant de scruter l’inconscient des patients, car les souffrances les plus profondes cachent le plus souvent des troubles sous-jacents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *