fbpx

Burn-out professionnel : symptômes et traitements

D’après l’OMS, des milliers de personnes souffrent du syndrome de burn-out chaque jour. Connu sous le sobriquet d’ « épuisement professionnel », il s’agit d’un état d’abattement profond dans le cadre du milieu professionnel. D’après les spécialistes, ce phénomène résulte de plusieurs éléments comme le stress ressenti face aux pressions du travail, la frustration, l’ambiance tendue ou monotone dans le lieu de travail. Dans certains cas, ce trouble résulte seulement d’une envie de changer de cap dans le domaine du travail. Mais comment reconnaître le syndrome du burn-out professionnel et quelles sont les solutions pour y remédier ?

Comment se manifeste le burn-out professionnel ?

D’après les spécialistes, le burn-out se manifeste sous deux aspects, d’un côté, il y a l’aspect physique et de l’autre, l’aspect psychologique. Au niveau physique, le sujet ressent régulièrement de la fatigue. En effet, il a du mal à mouvoir ses membres et arrive à peine à se concentrer ou à réfléchir lors de la réalisation des tâches professionnelles. Il lui arrive aussi d’avoir des maux de dos et d’autres crampes au niveau de certaines parties du corps.

En outre, la victime a fréquemment des migraines ainsi que d’autres maux associés à des problèmes respiratoires comme le rhume, la sinusite et même la grippe. Dans des phases chroniques, la personne atteinte souffre de problèmes cutanés comme les urticaires ou l’eczéma. Par ailleurs, son régime alimentaire devient déséquilibré. Ce qui conduit à une perte ou à un gain de poids brusque. Par la même occasion, le sujet présente quelques problèmes digestifs et peut contracter des ulcères d’estomac.

Sur le domaine psychologique, le burn-out professionnel est caractérisé par une grave dépression. Dans ce cadre, le sujet est de moins en moins motivé dans l’exercice de son travail. Il se sent fréquemment incompétent et inutile dans son milieu professionnel. D’ailleurs, il est tenté de démissionner sous un coup de tête. Il lui arrive également de se sentir persécuté ou négligé sans la moindre raison. Dans certaines situations, la victime s’isole de ses collaborateurs et d’autres activités liées au travail.

En outre, il est assez fréquent que le sujet présente des sauts d’humeur et des irritations exagérées. Dans des cas extrêmes, il lui arrive de devenir insomniaque et de consommer des substances plus ou moins toxiques. En l’absence d’une prise en charge sérieuse et adéquate, la victime peut être amenée à l’auto-mutilation ou bien au suicide.

Comment soigner le burn-out professionnel ?

Malgré ses symptômes, le burn-out professionnel est un trouble curable. Pour régler ce problème, la consultation d’un spécialiste comme un psychothérapeute ou bien un magnétiseur est préconisée. Grâce aux diverses séances qu’ils peuvent prodiguer, ces spécialistes vont en effet tenter de comprendre l’origine exacte du mal-être et vont pouvoir chercher des solutions adéquates. Ils vont ensuite faire effectuer des exercices au patient de sorte à que ce dernier puisse évacuer son mal et retrouver sa sérénité.

Parmi ces exercices figurent des techniques de relaxation qui peuvent être réalisées par la pratique de Yoga ou bien de Tai-chi. D’après certains spécialistes, ces pratiques sont réputées pour améliorer le rythme cardiaque ainsi que la régulation sanguine. En outre, l’hypnose est aussi un moyen efficace pour apaiser un esprit troublé et pour éradiquer le burn-out. Pour ce faire, le magnétiseur va tenter d’étourdir le patient pour facilement entrer dans son inconscient et le manipuler facilement. De cette manière, il devient plus simple d’atténuer l’épuisement psychologique ressenti.

Par ailleurs, les traitements naturels sont aussi recommandés pour se débarrasser des effets du burn-out.  En ce sens, la balnéothérapie est la plus proposée. Cette thérapie est connue pour agir à la fois sur le corps, l’âme et l’esprit. Ainsi, quiconque présentant des troubles psychologiques, en l’occurrence l’épuisement professionnel peut y recourir.  Dans d’autres cas, une modification de régime alimentaire est recommandée par les spécialistes pour se défaire du burn-out.

De ce fait, le patient est invité à consommer régulièrement des aliments riches en magnésium comme les fruits, les légumes et certaines variétés de poissons. Entre-temps, son psychothérapeute peut aussi lui recommander de prendre quelques antidépresseurs pour apaiser ou stabiliser son humeur. Si le problème lié au burn-out professionnel s’aggrave, le spécialiste recommandera au sujet d’interrompre définitivement ou temporairement son travail.

Quelles sont les méthodes de prévention contre le burn-out professionnel ?

Pour éviter de contracter le syndrome de « l’épuisement professionnel », les spécialistes en psychothérapies préconisent d’effectuer des « breaks » et de s’accorder quelques moments de répit au cours du travail. D’après eux, cette méthode permet de rafraîchir l’esprit et de régénérer les cellules épuisées par la pression liée au travail. En outre, cette technique aide à décompresser le cerveau et à soulager le corps.

Une fois relaxé, notre organisme devient plus résistant aux anomalies psychiques comme l’anxiété, le stress, la nervosité. Pour ce faire, le travailleur devra se détendre et s’éloigner de son espace de travail toutes les vingt minutes, histoire de se dégourdir les membres et évacuer, mais aussi pour décompresser l’esprit. Il pourra même s’accorder quelques secondes pour méditer, se reposer ou grignoter quelque chose. Dans ce contexte, prendre quelques jours de congé est aussi vital qu’important. Cela permettra au travailleur de mieux équilibrer sa vie personnelle et professionnelle.

En outre, l’un des moyens efficaces pour éviter le burn-out professionnel est de mieux s’organiser au travail. En effet, le sujet doit avoir un bon timing et bien répartir ses tâches selon l’ordre des priorités. Si c’est nécessaire, il peut utiliser la matrice d’Eisenhower. Selon les chercheurs, il s’agit là d’une méthode permettant de classifier dans un tableau les tâches à accomplir selon leurs importances. Ainsi, le concerné doit être en mesure de mieux identifier les tâches urgentes, importantes, peu utiles et à déléguer.

Enfin, pour être immunisé contre l’épuisement professionnel, il est important de bien s’entourer. Ainsi, si on commence à se sentir dépassé par les évènements au travail, on pourra facilement se confier. Pour ce faire, les spécialistes invitent les travailleurs à s’adresser aux responsables dès qu’un souci se présente. La communication est à ce titre un excellent moyen pour empêcher d’être victime du syndrome du burn-out.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *