fbpx

Rompre avec un passif agressif : comment s’y prendre

L’être humain présente un caractère psychologique complexe par rapport à toutes les espèces animales qu’on rencontre dans la nature. Il existe des troubles émotionnels typiques à l’Homme tel que l’être passif agressif. Ce trait de caractère est présent au sein de votre entourage, mais il est possible que vous ne l’ayez pas encore remarqué. Il est également possible que vous-même vous développiez cette pathologie. Un passif agressif est une personne qui démontre une réaction positive et confiante envers un interlocuteur afin d’éviter de contrarier directement ce dernier. En effet, le sujet préfère accepter toutes les demandes qu’on lui adresse pour paraître « coopératif », mais au fond, il n’accepte pas la situation. Cet article vous aidera à cerner le concept ainsi qu’à gérer une relation avec une personne qui est sujette à ce trouble psychologique.

Comment reconnaître un passif agressif ?

Un passif agressif se reconnaît par sa gentillesse et sa douceur dans les apparences. Par contre, il peut vous lancer des sarcasmes qui vous mettent mal à l’aise dans des circonstances spécifiques. Dans d’autres cas, il se mure dans le silence au moment où vous ne vous y attendez pas, afin de vous agresser émotionnellement. Ce type de personne présente plusieurs aspects, dont voici les principaux.

Il procrastine de façon récurrente

Un passif agressif est le genre de personne qui dit « oui », mais qui pense « non » sur une demande qui lui est adressée. Cependant, il remplace le refus par la procrastination, surtout dans le milieu professionnel. Ainsi, le sujet remet toujours au lendemain les tâches qui doivent être effectuées dans la journée. Il excelle dans l’invention d’un prétexte pour justifier l’ajournement de l’activité. Souvent, il fait croire que cela est indépendant de sa volonté.

Il a tendance à réfuter ces émotions

Ce trouble de personnalité consiste également à masquer ses sentiments pour éviter une dispute. Le sujet ira même à vous dire que tout va bien si la question lui est posée. Par contre, il va vous faire sentir par des langages corporels ou une communication non verbale qu’il n’a pas apprécié un fait. Cela peut être un silence marquant ou un soupir émis spécialement pour vous impacter.

Il est habile pour se placer en victime

Ce genre de personne est d’une facilité considérable à se positionner en tant que victime dans des circonstances qui peuvent l’accuser. Par exemple, dans le cadre professionnel, imaginons que le supérieur a confié au sujet un travail urgent qu’il doit rendre le lendemain à la première heure, en vue d’une présentation très importante. Il fait mine de prendre en charge la tâche, mais ne finira jamais le travail. Pour s’acquitter des reproches, il va inventer une histoire surréaliste, mais très convaincante (agression, vol, accident, maladie…). Cela est dans le but d’inciter l’empathie de son supérieur, mais surtout de se placer en tant que victime dans le cas où ce dernier lui fait des remarques négatives.

Il peut succomber à un saut d’humeur

Le passif agressif présente souvent un manque d’estime personnel. Par conséquent, il peut être angoissé face à une situation qui paraît anodine pour les personnes normales. De ce fait, il va se lancer dans une colère à la fois incontrôlée et inexplicable pour les personnes autour de lui. Vous pouvez reconnaître ce type d’individu par le fait qu’il peut succomber à un saut d’humeur sans raison apparente.

Il est un éternel insatisfait

Ce trouble psychologique fait de son sujet une personne qui n’arrive pas à apprécier ce qui est à sa disposition. Cela est dû au fait qu’un passif agressif n’est pas capable de savoir ce qu’il désire vraiment. Souvent, il a du mal à accepter un changement dans sa routine malgré le fait qu’il ne se sent pas épanoui dans sa zone de confort.

Comment gérer un passif agressif ?

La personne qui développe ce trouble de la personnalité peut être un de vos proches parents, votre conjoint, un ami ou un collègue au travail. Dans la mesure du possible, il faut s’éloigner d’un passif agressif afin d’éviter l’indignation et les mauvaises surprises.

Dans le milieu professionnel, il peut s’avérer difficile de collaborer avec un tel personnage, car il nuit généralement à l’efficacité d’une équipe. Cependant, dans le cas où il vous est impossible de s’en débarrasser, voici les comportements à adopter face à ce genre de personne pour harmoniser votre relation.

Marquez vos limites

Souvent, le passif agressif n’a pas conscience des ressentis que vous pouvez avoir à cause de son comportement. Il est donc nécessaire de lui faire savoir d’une manière subtile les limites de votre tolérance par rapport à ses réactions.  À vous de juger le bon moment pour que votre message puisse passer efficacement et dans la bonne entente.

Élaborez des conditions au niveau de la communication

Au préalable, vous pouvez lui signifier précisément que le fait de se parler directement évite les conflits plutôt qu’acquiescer et agir à contresens. De ce fait, vous lui confrontez à ses réactions contradictoires afin de le responsabiliser sur ses futurs comportements envers vous.

Invitez-le à s’exprimer

Lorsqu’il exprime la communication passive agressive, ne le blâmez surtout pas. Au contraire, crevez gentiment l’abcès en lui donnant l’occasion de s’exprimer sur ses émotions face à la situation qui se présente.

Évitez de le critiquer

Il faut faire attention à ne pas l’assaillir de critiques négatifs, car cela ne fait qu’accentuer sa personnalité de passif agressif. Vous ne devez en aucun cas l’accuser personnellement, adopter plutôt une approche objective en privilégiant le « je » plutôt que le « tu ». Il est important de bien choisir le moment d’intervenir face à son comportement. Pour ce faire, tâchez de réfléchir sur les impacts de vos propos en fonction de son tempérament.

Établissez une stratégie de « bluff »

Pour lui faire comprendre son incohérence, vous pouvez faire semblant de ne pas comprendre sa réaction est de lui demander des raisons valables. Dans ce cas, le sujet se trouve dans un sentiment  d’échec par rapport au message qu’il voulait passer indirectement. Il pourrait ainsi se livrer à évoquer ses sentiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *