Thérapie familiale : c’est quoi ? Comment l’entamer ? Les rôles du thérapeute

Une thérapie familiale prend en compte non seulement un système familial défini, mais aussi chacun des individus qui composent celui-ci. C’est une pratique d’ordre psychologique qui vise à déceler les troubles aussi bien existentiels que relationnels dans une unité familiale. Son principal objectif est de travailler sur les problématiques existantes en abordant à la fois le passé et le présent de ladite famille tout en lui laissant le choix et la responsabilité. La communication entre les membres d’une famille doit être placée au cœur d’une thérapie familiale, mais celle-ci ne peut être établie que par un professionnel. C’est pourquoi il est nécessaire de s’orienter vers une consultation dès lors que des problèmes relationnels subsistent au sein du groupe familial. En quoi consiste exactement une thérapie familiale et quel rôle y joue le thérapeute ?

La thérapie familiale en définition

La thérapie familiale se définit comme une approche effectuée par un thérapeute au sein d’une famille présentant des difficultés d’ordre relationnel. Elle a pour but de permettre à chaque membre de ladite famille de régler les différends qui les opposent ou de résoudre une problématique particulière par l’instauration d’un système de communication plus adapté. La thérapie familiale permet entre autres d’améliorer les échanges entre chaque individu qui compose une unité familiale. Cela étant afin de les aider à se comprendre mutuellement et à se respecter.

Dans le cadre d’une thérapie familiale, chaque membre de la famille est invité à prendre part aux échanges et à se confronter les uns aux autres. Au travers d’une séance, chacun est amené à exposer les problèmes qu’il rencontre au sein du système familial. La clarification des non-dits qui peuvent être des sources de tensions ou encore le fait de pouvoir se libérer d’un poids en rapport à un patrimoine familial s’étant inconsciemment instauré dans la vie de famille sont autant d’étapes à franchir dans une thérapie familiale. Cette dernière se présente ainsi comme un secours salutaire pour l’unité familiale qui est en proie à une souffrance interne. La thérapie familiale permet de lever le voile sur les véritables origines des malaises qui consument chacun des membres d’une famille. Elle les aide à comprendre les raisons de leurs problèmes afin de mieux les résoudre.

La thérapie familiale s’avère efficace pour régler des problématiques pouvant affecter psychologiquement ou physiquement un ou plusieurs membres de ladite famille. Elle peut faire appel à différentes méthodes pour faciliter la préhension d’un problème spécifique (maque de communication, conflits fréquents, etc.).

Comment entamer une thérapie familiale ?

Dans le cadre d’une thérapie familiale, les membres de la famille suivent un traitement de groupe. Ce dernier peut néanmoins être initié à l’intention d’un adolescent ou d’un enfant présentant certains troubles comportementaux ou d’un parent en proie à une dépression. La thérapie familiale est également préconisée dans le cas d’un dysfonctionnement généré par une séparation ou une recomposition, un deuil ou un autre événement marquant dans la famille.

Comme le traitement implique tous les membres du système familial, la participation de ceux-ci aux séances est nécessaire. Néanmoins, il est possible que les sessions s’effectuent individuellement. Quoi qu’il en soit, le thérapeute familial se concentre sur l’ensemble des relations familiales. Cela est dû au fait que les symptômes décelés chez un membre affecteront directement et de manière générale tout le fonctionnement familial.

Pour entamer une thérapie familiale, il est recommandé de se rapprocher d’un spécialiste ou d’un professionnel de la santé. Ce dernier vous redirigera ensuite vers le praticien le plus adéquat.

Une thérapie familiale est nécessaire dès lors que le spécialiste considère qu’un membre de la famille présente un réel malaise sur le plan psychologique et que celui-ci peut induire à un déséquilibre relationnel au sein du groupe ou générer des conflits. Les consultations sont surtout recommandées aux familles qui traversent des situations de crises ou qui font face à un bouleversement impactant l’équilibre de l’unité.

Souvent, les problèmes ou troubles qui affectent l’enfant ou l’adolescent sont révélateurs d’une souffrance collective refoulée. Si les indications permettant d’orienter vers le besoin de suivre une thérapie familiale restent variées, le sentiment de blocage ainsi que la souffrance pouvant être ressentie par un ou plusieurs individus sont les points communs qui permettent de s’orienter vers cette solution.

Quels sont les rôles du thérapeute dans une thérapie familiale ?

Il faut avant tout savoir que la thérapie familiale fonctionne à la manière d’une thérapie de couples. En d’autres termes, dès lors que l’un des membres de la cellule familiale évolue ou change, c’est tout le groupe qui est amené à se réformer. C’est ce que nous appelons la communication circulaire. Un individu appartenant au système familial peut influencer les autres membres seulement par sa communication et son comportement, et vice versa.

Tout au long de la thérapie familiale, le thérapeute joue le rôle d’observateur. Il effectue des analyses aussi bien sur le comportement du membre malade que sur celui des autres membres de la famille. Il échange avec chacun d’entre eux tout en prenant en compte les réactions et modes de relation de chacun.

Son principal travail est de chercher à comprendre le problème, ce qui le maintien ainsi que les blocages qui empêchent la famille de le résoudre. En s’appuyant sur ses analyses et ses observations, le thérapeute aide également la famille en avançant des alternatives viables. Pour ce faire, il doit s’enquérir des motivations de chacun des membres de la famille et élimine les éventuels risques de blâme dans le but d’inciter tout un chacun à participer.

D’une manière générale, le thérapeute cherche avant tout à identifier le problème et à le situer. Il se focalise sur les interactions qui existent au sein de la famille, notamment entre l’élément qui crée le dysfonctionnement et la famille. Il prend en compte l’individu en le situant dans le système familial et en cherchant à comprendre la relation de celui-ci avec les autres membres du groupe.

Le modèle de thérapie familiale fonctionne sur la même base que celle de la thérapie individuelle. Il donne ainsi accès non seulement au fonctionnement, mais aussi au dysfonctionnement du groupe familial. Le thérapeute ira également analyser l’histoire de la famille, ses valeurs, ses secrets, ses cycles de vie, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.