Sexualité : quels avantages psychologiques ?

La sexualité est certainement la plus grande source de plaisir érotique qu’un couple a à sa disposition. Lorsque cet acte d’amour est consenti et que le désir est au plus haut degré pour les deux amoureux, il engendre de multiples bienfaits non seulement pour le corps, mais aussi sur notre santé psychique. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux bienfaits psychologiques d’une sexualité épanouie. Nous vous invitons à le lire jusqu’à la fin.

Elle permet de consolider le couple

La sexualité prend une place très importante dans une vie de couple. Il est considéré comme un des grands piliers qui permettent à une relation amoureuse de durer. En effet, de nombreux éléments liés aux phénomènes amoureux sont regroupés au sein de la sexualité. Citons la séduction, l’attraction, la pulsion, la sensualité, la communication et l’ouverture, l’amour, la communion, l’échange, la douceur, la sensation, etc.

La consolidation du couple est également favorisée par la sécrétion de différentes hormones durant l’acte d’amour. Au cours d’une relation sexuelle, notre hypophyse secrète l’ocytocine qui est l’hormone de l’attachement. Elle a pour action d’inciter les deux personnes à être fidèles l’une à l’autre. Cette hormone pousserait même les hommes à trouver la compagnie d’autres femmes  déplaisante.

Elle est un antistress par excellence

Une étude psychologique a été réalisée dans le but de mettre en évidence l’influence de la sexualité sur la réponse au stress. Dans cette étude, 24 femmes et 22 hommes ont servi de cobayes. On leur a demandé durant deux semaines de noter quotidiennement leur activité sexuelle comme les rapports intimes avec pénétrations, les masturbations ainsi que d’autres pratiques amoureuses. Au bout des des deux semaines, on leur a fait subir un  test antistress qui consistait à parler devant un public et d’effectuer des calculs mentaux.

Les résultats ont clairement montré que ceux qui avaient des rapports intimes avec pénétration étaient moins assujettis aux stress par rapport à ceux qui avaient d’autres types de pratiques sexuelles. Leur pression artérielle revenait à la normale de manière plus rapide par rapport aux autres. Il a été également remarqué que les plus fortes pressions artérielles en réaction au stress ont été enregistrées chez ceux qui ont choisi l’abstinence sexuelle.

L’explication provient du fait que durant un rapport intime, le corps libère la sérotonine que l’on appelle également hormone du bonheur. Elle a pour action de procurer une sensation d’apaisement total. Suite à cela, il y a abaissement du taux de cortisol qui n’est autre que l’hormone du stress. Cette chute du taux de cortisol entraine une baisse générale de l’anxiété. Comme le stress est un facteur qui contribue à faire baisser la libido et l’excitation sexuelle,  il convient d’inverser le cours des choses afin qu’un cercle vertueux puisse se mettre en place : plus d’activités sexuelles pour moins stresser et stresser moins afin d’avoir plus d’activités sexuelles.

Elle permet de mieux dormir et d’avoir une mémoire qui retient mieux

On dit souvent que les hommes sont programmés pour dormir après l’amour. Or, c’est également le cas chez les femmes. Le sexe est reconnu par beaucoup comme un des meilleurs moyens d’avoir un bon sommeil et une bonne mémoire. Ceci peut s’expliquer par le fait que durant l’acte d’amour, notre corps libère en abondance deux hormones essentielles qui sont l’ocytocine et la mélatonine. Ces hormones ont pour effet d’aider le corps à avoir un  sommeil réparateur.

Par ailleurs, après l’orgasme dans le domaine de la sexualité, il y a une sensation de relâchement et d’apaisement générale qui est excellente pour le moral. Mais à part ce sentiment de détente, il procure aussi une sensation d’avoir accompli quelque chose et une vigueur particulière qui sont extrêmement bénéfiques pour le corps.

Aussi, il a été prouvé moyennant de nombreuses recherches que l’activité sexuelle favorise la production de neurones. Et qui dit neurones dit mémoire. L’effet est une amélioration de la capacité de rétention de la mémoire. Ainsi, avoir des relations sexuelles permet de lutter contre la détérioration cognitive et à garder de bonnes capacités neurologiques durant une plus longue période.

Elle permet un renforcement du bien-être

L’un des effets de la sexualité sur l’apparence est une mine resplendissante qui témoigne d’un bien-être intérieur au plus haut point. Une sexualité épanouie  procure un avantage majeur sur le plan neurophysiologique. Lorsqu’on fait l’amour et que l’on a un orgasme, il y a plusieurs hormones qui sont libérées par le corps. Ces derniers agissent comme des tranquillisants ou des antidépresseurs. Le plaisir que l’on éprouve lorsqu’on est en contact avec l’autre procure aussi un sentiment de bien-être.

En outre, lorsqu’on réalise qu’on vient de satisfaire et de combler l’autre personne, on gagne énormément en confiance en soi et en estime de soi ainsi que la sensation d’être un homme viril ou être une femme désirable et aimée. Il n’est donc pas étonnant que l’on soit heureux après avoir comblé la personne qu’on aime. Cela augmente considérablement notre bien-être intérieur.

Elle permet de moins ressentir la douleur

Une sexualité fréquente aide le corps à moins ressentir la sensation de douleur. La raison en est qu’au cours de l’acte sexuel, le corps libère une importante quantité d’endorphine dont l’action est d’augmenter la résistance à la douleur.

Pour tous les bienfaits de la sexualité que l’on vient de citer, on peut considérer l’acte d’amour comme l’une des activités les plus importantes de l’homme. Il est question ici de sexualité et d’érotisme et non de simple copulation destinée à la simple reproduction. Peu importe l’orientation sexuelle d’un individu (hétéro, homo, bi ou transsexuel), son corps lui permet de profiter pleinement des bienfaits de la sexualité.

Cependant, si vous ne parvenez pas à vous épanouir sexuellement malgré de nombreux efforts que vous faites, ce peut être parce qu’il y a un tabou avec votre entourage, ou bien parce que vous manquez de confiance en vous-même, ou encore parce que vous souffrez de troubles sexuels ou des troubles d’ordres psychologiques, le mieux serait de vous faire aider par un spécialiste. Pour cela, vous pouvez consulter un psychologue, un sexologue ou autres spécialistes dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.