Pensée divergente : définition, caractéristiques et techniques pour son développement

Le concept de la pensée divergente est très recherché dans le monde d’aujourd’hui où les compétences tendent à être similaires à cause de la pensée convergente. La pensée divergente est une forme créative et originale de fournir divers schémas de solutions à un problème donné. Pour en savoir davantage sur ce concept, nous vous proposons de lire cet article qui parle en détail de la pensée divergente. Il vous y sera donné la définition, les caractéristiques ainsi que les techniques pour le développer.

Pensée divergente : définition et caractéristiques

Définition

La pensée divergente est caractérisée par la faculté de formuler plusieurs schémas de solutions à un problème unique. Elle se fait spontanément et avec fluidité, avec pour base la curiosité et le fait de ne pas se conformer à la linéarité. Ce type de pensée est très fréquent chez les enfants qui sont plus libres de raisonner à cause de leur imagination débordante, leur fraicheur d’esprit remarquable, et parce que’ils sont joyeux à longueur de journée.

La pensée divergente est plus que jamais à l’ordre du jour dans la société d’aujourd’hui qui a tendance à produire des personnes ayant à peu près les mêmes compétences. Seuls ceux qui ont la pensée divergente peuvent briller lorsque les grandes sociétés recherchent de nouvelles têtes dotées de compétences qui surpassent ceux des autres. Des personnes capables de mener à bien leurs projets en faisant preuve d’ingéniosité, de créativité et d’authenticité et qui sont capables de redéfinir les objectifs de la société en vue de meilleurs résultats.

Il est dommage que les établissements d’enseignement d’aujourd’hui ne privilégient pas la pensée divergente dans l’éducation même s’ils réalisent son importance. Ils préfèrent plutôt inculquer à l’étudiant un type de pensée linéaire ainsi que divers règles ou procédés pour engendrer une solution unique qui est la plus plausible de toutes les solutions après évaluation.

Ce concept de solution unique est utile dans de nombreux cas. Toutefois, dans la réalité d’une société aussi complexe et imprécise que celle d’aujourd’hui, on ne peut plus se permettre de croire en une solution unique pour résoudre nos problèmes. C’est là qu’intervient la pensée divergente que nous devons apprendre à développer.

Aujourd’hui, diverses institutions éducatives se proposent d’encourager les étudiants en les aidants à développer la pensée divergente.

Caractéristiques

Processus psychologiques de la pensée divergente

Nous avons été éduqués à penser avec linéarité au mépris de la spontanéité qui représente tout de même une ingéniosité et une liberté captivante. Dans des cours visant à apprendre aux étudiants à développer la pensée divergente, il leur est souvent posé le genre de question suivant : « Qu’est-ce que vous pouvez faire avec un stylo et un ballon de tennis ? Si nous vous confions une canne et une chemise qu’est-ce que vous en ferez ?

Au début, il peut paraitre invraisemblable d’obtenir des réponses cohérentes. Toutefois, certaines personnes se distinguent par leurs capacités à formuler de nombreuses réponses tout aussi ingénieuses les unes que les autres. Ces personnes ont un potentiel très élevé dans ce qu’on appelle « la pensée latérale ».

Les réseaux sémantiques ou la théorie de la connectivité

La pensée divergente est habile d’identifier ce qui relie des idées, des processus ainsi que des concepts qui à priori, n’ont rien en commun entrent eux. Les psychologues parlent alors de personnes dotées d’un nombre important de réseaux mentaux d’association. Selon eux, les individus dotés de réseaux sémantiques « abrupts »sont plus régis par la logique et la linéarité dans la pensée. Par contre, les individus aux réseaux sémantiques plats sont caractérisés par des réseaux mentaux davantage reliés et larges (dans le sens permissif). Autrement dit, ces individus relient des fois deux choses qui n’ont pas de ses. Cependant, en faisant contribuer d’autres réseaux, ils arrivent à sortir une idée ingénieuse.

Comment entrainer et développer notre pensée divergente ?

Il n’y a pas d’âge spécifique pour s’entrainer à développer la pensée divergente. Tout le monde peut s’y mettre. Pour ce faire, il faut nous focaliser sur 4 principaux objectifs. Le premier objectif est d’améliorer notre fluidité afin que l’on soit en mesure de générer une multitude d’idées. Deuxième objectif : améliorer notre flexibilité afin que l’on puisse générer des idées variées sur la base de divers domaines de connaissances. Troisième objectif : avoir de l’originalité afin d’être capable de générer des idées ingénieuses. Quatrième objectif : améliorer notre élaboration, c’est-à-dire être capable d’améliorer nos idées et à les développer avec davantage de complexité.

Les quatre manières suivantes nous permettent d’y parvenir.

Exercices synectiques

Le terme synectique fait allusion à la capacité de mettre en relation concepts, objets et idées sans lien probant. Cet exercice permet de développer la pensée divergente moyennant une activité mentale très importante. Nous pouvons nous exercer en proposant nos propres concepts dont voici quelques exemples : qu’est-ce que je peux faire avec un marteau et une assiette ? Qu’est-ce que la tour Eiffel et le statut de la liberté ont en commun ? Etc.

Technique de scamper

Développer la pensée divergente avec la technique de scamper, c’est appliquer une stratégie pour développer des idées créatives déjà développées. Cette technique est fort utile si l’on veut exercer notre pensée et produire une chose innovante. Imaginons que l’on ait à concevoir une idée pour les besoins de notre travail. Une fois que cette idée a surgi, nous la faisons passer à divers filtres :

Premièrement, nous pouvons substituer un élément de l’idée par un autre. (Qu’est-ce que nous pouvons modifier dans notre manière de nous divertir dans notre manière de travailler ?)

Deuxièmement, Il s’agit maintenant de les combiner (qu’est qu’on peut faire pour que notre travail soit plus divertissant ?)

Troisièmement, nous allons les adapter (qu’est-ce qu’ils font les travailleurs dans les pays étrangers pour que leur travail soit moins stressant ?)

Quatrièmement, nous allons les modifier (de quelle manière travailler sans stresser ?)

Cinquièmement, nous allons leur donner d’autres attributions (y a-t-il quelque chose dans mon travail pour le rendre plus divertissant, même s’il est loin d’avoir été conçu pour cela ?)

Sixièmement, nous allons éliminer certains éléments (on pourrait commencer plus tôt afin de profiter de la journée)

Septièmement, nous allons reformer (que se passerait-il si je tentais… ?)

L’humeur et le repos approprié

Une psychologue célèbre a mentionné que la pensée divergente est associée à la joie, l’optimisme et le bien-être intérieur. Nous pouvons optimiser notre pensée divergente en favorisant une bonne relation sociale, en lâchant prise tout en profitant d’un temps de pause relaxant ainsi qu’en nous libérant de toutes sources d’anxiété et de stress.

Il est indéniable qu’en tant qu’adulte, notre vie est remplie de soucis divers et de pressions de part et d’autre au point que nous oublions de nous délecter de ces agréables moments de lâcher prise. Nous pouvons ainsi affirmer que la pensée divergente prend également source dans l’attitude que nous menons face à notre vie, dans des conditions ou nous avons plus de joies, de liberté et de non-conformités, là où l’on peut s’ouvrir à l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.