CBD et santé psychologique : Ce qu’il faut savoir

De nos jours, l’utilisation de la drogue pour des fins thérapeutiques n’est plus chose nouvelle dans le domaine de la médecine. Le CBD et santé psychologique ne font qu’un depuis. Le médicament fabriqué à partir de marijuana ou cannabis a déjà fait ses preuves chez de nombreux patients. La plupart de ces derniers étaient, avant d’en être libérés, sujets aux émotions négatives telles que l’anxiété et la dépression. La consommation du cannabis était pour ces gens-là un soulagement ou un expédient face à la pression de la vie. Or, la consommation excessive ou chronique de cette plante euphorique ne fait, à coup sûr, qu’aggraver la situation. Les consommateurs réguliers de cannabis s’y adonnent à cœur joie, et de ce fait n’ont plus la force de s’arrêter. Ils deviennent alors des proies faciles aux troubles neuropsychologiques. Le CBD ou cannabidiol est tout ce qu’il leur faut pour se libérer progressivement de la dépendance au cannabis et pour limiter les effets néfastes de celui-ci sur leur santé mentale. C’est pourquoi il est intéressant de développer un peu plus dans la partie qui suit le thème « CBD et santé psychologique ».

Le rapport entre CBD et santé psychologique

Le CBD est surtout sollicité pour son effet restaurateur sur le système nerveux et le système cognitif. Les séniors qui connaissent un problème de mémorisation ou qui souffrent de troubles psycho neurologiques constituent la cible privilégiée du CBD. Celui-ci est fabriqué pour produire un effet bénéfique à la fois sur les symptômes psychologiques et sur la cognition. Le résultat attendu de l’usage de ce composé CBD et santé psychologique en guise de traitement est de pouvoir restaurer le système neuropsychologique et la cognition endommagés des utilisateurs fréquents ou des jeunes en dépendance ou en accoutumance.

L’expertise médicale à propos du cannabidiol (CBD) devrait porter sur les utilisateurs réguliers dépendants ou accoutumés présentant déjà des symptômes de psychose ou de trouble psychologique. CBD et santé psychologique sont deux sujets qui se traitent ensemble, car il s’agit d’une étude d’impact sanitaire. Autrement dit, il est question de connaître les effets positifs et les effets négatifs du CBD sur la santé mentale des utilisateurs fréquents du cannabis, dépendants ou non dépendants, jeunes ou séniors. Les statistiques démontrent que ce sont les jeunes de 15 à 25 ans qui sont les plus concernés par ce duo CBD et santé psychologique.

Le traitement du CBD au profit des consommateurs réguliers de cannabis

La consommation de cannabis présente une similitude avec l’addiction au tabac. Vous pouvez avoir les mêmes mécanismes à l’origine et les mêmes effets produits sur le psychique de la personne concernée. Par curiosité, par imitation ou encore sous l’effet de masse, on goûte et on s’apprivoise à la sensation livrée par la consommation du cannabis. C’est par la suite qu’on en devient dépendant. selon le rapport statistique, ce sont surtout les jeunes qui se soumettent volontiers à la tentation et deviennent très vite des captifs ou dépendants. C’est justement pour limiter les effets délétères de cette dépendance sur le cerveau que le traitement du CBD et santé psychologique est opéré.

Le rapport entre CBD et santé psychologique fait état d’une amélioration de l’état sanitaire d’une personne dépendante de cannabis. Le CBD permet de réduire les symptômes de la schizophrénie. Cette dernière peut être définie tout simplement comme étant une maladie du cerveau qui se traduit par des troubles psychologiques.

Le CBD et le THC, un couple inconciliable

Le CBD et le THC tétrahydrocannabinol sont des composés du cannabis produisant des effets différents sur les consommateurs ou sur les utilisateurs. Bien qu’actuellement le CBD soit encore en phase d’expérimentation, quelques bienfaits de ce composant du cannabis sont déjà reconnus par les professionnels de santé. L’étude sur CBD et santé psychologique se résume à l’analyse de la cause à effet de l’utilisation du cannabis en tant que médecine douce. Elle peut donner des résultats différents par rapport au métabolisme selon qu’il s’agit d’utilisateurs réguliers de cannabis dépendants ou non.

Le CBD ou cannabidiol, contrairement au THC qui est un facteur de lésion sur le mental, a un effet thérapeutique. Le THC est classé parmi les drogues fortes qui entravent le travail des cellules cérébrales. Le CBD quant à lui est un mélange de morphine pouvant servir d’antalgique, d’anti-inflammatoire et d’antistress. C’est surtout cette vertu d’antidouleur qui fait l’intérêt de la consommation ou de l’utilisation de cannabis. Ce dernier, en tant que stupéfiant, peut être utilisé comme anesthésie, anxiolytique et somnifère. Toutefois, l’abus est à éviter pour le bien de votre mémoire. Tout excès est mauvais en soi, comme on dit.

Le fonctionnement du traitement par CBD

Le traitement consiste en un essai de restauration du système nerveux en déséquilibre ou altéré d’un utilisateur fréquent ou d’un consommateur quotidien de cannabis. Il peut s’étaler sur plusieurs semaines avant d’aboutir au résultat escompté. Une étude publiée par une équipe de chercheurs australiens (mars 2018) a démontré, après traitement, une réduction de symptômes de dépression et de psychose ainsi que de l’euphorie chez les consommateurs journaliers de cannabis. Il s’agissait d’un essai ouvert de 10 semaines subi par 20 utilisateurs fréquents de cannabis avec une dose journalière de 200 mg de CBD. Le travail a porté ses fruits. Le rapport CBD et santé psychologique a fait état d’une diminution de la gravité de dépendance à ce type de drogue, des symptômes psychologiques réduits ou négatifs, d’une amélioration au niveau des perceptions et des comportements.

Légalisation de la commercialisation du CBD

La commercialisation des produits à base de cannabidiol (ou CBD, composant non psychotrope du cannabis) a été reconnue en France comme n’étant pas illicite par un arrêt du 23 juin 2021 de la Cour de cassation. C’est la législation européenne qui ait prévu l’officialisation de la vente ou de la production de la plante de chanvre et de ses dérivés. Cela tenait surtout des bienfaits du CBD et santé psychologique.

Et comme la France fait corps avec l’Europe, elle a fait sienne la décision de légalisation. Cette dernière concerne notamment les produits à base de CBD ou contenant du CBD. La condition majeure prévue par le texte est que la teneur en THC (ou tétrahydrocannabinol) soit inférieure à 0,2%. Cette limitation pourrait venir du résultat du rapport fait entre CBD et santé psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *