Autonomie affective : comment y arriver ?

L’autonomie affective est le contraire de la dépendance affective. Il s’agit d’un concept selon lequel l’individu conserve une certaine autonomie dans son couple. De cette manière, il n’aura pas à trop se focaliser sur sa relation et de parvenir à être heureux ou vivre normalement même en n’étant pas constamment à proximité de son amoureux(se). Comment parvenir à atteindre cette autonomie affective ? Vous le saurez en lisant cet article.

Qu’est-ce que l’autonomie affective ?

Dans « Autonomie affective », il y a « autonomie » et « affective ». « Autonomie » signifie évoluer sans dépendre de quelqu’un d’autre et « affectif » fait allusion à tout ce qui concerne les sentiments. En somme, l’autonomie affective est le fait d’évoluer dans le domaine émotionnel sans aucune dépendance.

On entend souvent parler de la dépendance affective qui est manifestement le contraire de l’autonomie affective. Or, le véritable objectif est de parvenir à cette autonomie affective. Notez tout de même qu’il ne s’agit pas de vivre éloigné des autres ou ne plus dépendre de qui que ce soit. Il s’agit plutôt d’avoir la capacité de se défaire de la dépendance affective de manière plus ferme. On entend souvent dire que pour être heureux en couple il faut d’abord l’être soi-même.

Une certaine forme de liberté est essentielle dans un couple. Elle permet à chacun de garder une part d’indépendance. Elle permet également de ne pas céder à la précipitation lorsqu’on entame une nouvelle relation et de ne pas promettre quelque chose qu’on ne peut pas réaliser à un ex que l’on vient de reconquérir.

Quoi qu’il en soit, il faut bien faire la distinction entre l’isolement et autonomie affective ou relationnelle. En effet, l’objectif n’est pas de s’isoler ou de montrer de l’insensibilité à l’égard de l’autre, ou encore ne plus montrer nos émotions. L’objectif est plutôt de trouver un juste milieu à tout cela. Par exemple, si au bout d’une heure, vous ne recevez pas encore de réponse aux messages que vous avez envoyés à votre amoureux(se), ce n’est pas une raison pour paniquer. C’est dans une telle situation que l’autonomie affective est nécessaire, car elle permet de ne pas avoir les pensées focalisées tout le temps sur la relation. En effet, le fait de surprotéger sa moitié risquerait de provoquer l’effet inverse, c’est-à-dire une rupture de la relation à cause de la forte pression. En d’autres termes, il faut que l’on puisse se sentir heureux(se) même si on n’est pas constamment en présence de notre moitié. Si nous dépendons notre bonheur de notre moitié, nous risquons de nous faire du mal si ce(tte) dernier(re) ne montre pas l’image que nous souhaiterions qu’il montre.

Définir les marques afin d’en venir à bout de l’insécurité affective

Il faut toujours faire preuve de perspicacité lorsqu’on veut résoudre un problème de la bonne manière et non pas adopter une solution trouvée dans la précipitation. C’est dans de telles circonstances que les conseils précieux d’un coach sont indispensables. En plus d’être neutre, ce dernier n’a rien à voir avec la situation.

Par exemple, quand votre ordinateur refuse de démarrer, vous cherchez d’abord à comprendre d’où vient le dysfonctionnement avant de faire diverses manipulations, ou faire venir un informaticien. C’est à peu près la même chose dans le domaine sentimental. Si vous voulez connaitre et avoir une autonomie affective totale, vous devez dans un premier temps identifier la source du problème. Cela vous permet de trouver la méthode appropriée à adopter. Si l’on veut effectivement changer radicalement certaines choses, il faut voir d’où vient le blocage. On peut alors se retrouver avec de multiples éléments qui mèneront vers divers choix.

Il y a plusieurs problématiques que l’on rencontre souvent dans le domaine de l’épanouissement sentimental.

Premièrement, il y a le manque de confiance en soi. Elle est considérée comme la première cause de l’insuffisance d’autonomie affective. Ce manque est engendré par certains facteurs à l’instar de complexes sur le plan physique, se sentir ne pas être à la hauteur ou une perte de confiance dans tous ses aspects.

Deuxièmement, il y a le passé. Ce qui s’est produit dans le passé peut avoir de l’influence sur le présent. C’est souvent ce qui pousse l’individu à être avide d’affection. Ses parents ne lui ont peut-être pas donné tout l’amour qu’il aurait dû recevoir, ou bien il a vécu une histoire dramatique, ou tout simplement, il a partagé un moment de sa vie avec une personne qui a refusé de s’engager. Tout cela peut laisser des séquelles au point d’engendrer chez l’individu une peur quasipsychotique de perdre son amoureux(se).

Troisièmement, il y a eu une infidélité. Généralement, celle-ci produit un véritable choc affectif qui engendre une perte d’autonomie affective. L’individu est effrayé à l’idée que la situation puisse se reproduire.

Comment retrouver l’autonomie affective ?

La clé se trouve dans votre attitude. Tout dépend de vous, de votre personnalité et de votre capacité à remonter la pente, car personne ne le fera pour vous. Si vous avez assez de courage et de détermination pour sortir de ce bourbier de l’addiction affective afin de retrouver votre autonomie affective,  vous vous en sortirez. Comme tout est dans le mental, c’est l’aspect psychologique qui domine.

Il vous faut vous préparer à entendre des choses qui peuvent aller à l’encontre de vos principes. Pire, il vous faudra peut-être agir contre nature pour avancer. Il vous faut également vous armer de motivation solide, car il s’agit d’un processus qui risque de durer longtemps. La meilleure solution est que vous établissez un programme vous permettant d’avoir une autonomie psychologique. C’est à l’issue de ce programme que vous trouverez de nouveau le bonheur et vous pourrez ainsi le partager.

Afin de ne plus avoir d’insuffisance d’autonomie affective, vous devez rehausser l’image que vous vous faites de vous-même dans la société et dans le cadre familial. Pensez à des activités vous permettant de vous sentir désirable, utile et aimé(e). Soyez plus actif ou active. Ce n’est pas en vous enfermant chez vous à regarder la télévision que vous allez améliorer votre situation.

Vous devez autant que possible vous mêler à la société en vous intéressant à de nouvelles choses, toujours en gardant le même objectif qui est de passer du temps, être heureux même en n’étant pas à côté de votre amoureux(se). Entreprendre de simples actions répétées va vous permettre de vous sentir à l’aise et de regagner votre confiance en vous. Vous pourrez par exemple vous joindre à une association qui vient en aide aux personnes handicapées. L’objectif est que vous puissiez vous reprendre en main afin d’avoir l’image que vous souhaitez toujours avoir de vous.

Enfin, vous ne devez pas omettre d’identifier les sources de votre mal-être, car ce sont eux les prétextes qui induiront vos actions futures. Ainsi, vous pourrez vous battre efficacement contre l’insécurité affective.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.