Amitié toxique : les signes permettant de le reconnaitre

Ce sont vos amis. Pourtant, ils ne se gênent pas pour vous lancer des piques. Ils vous lâchent facilement dans certaines situations difficiles. Ils ne sont jamais présents pour vous soutenir dans vos détresses. Etc. Dans une relation amicale, il arrive de temps en temps que les comportements de l’un fassent du mal à l’autre ou que l’un commette des erreurs envers l’autre. Cependant, la récurrence de tels agissements devrait vous inciter à vous interroger sur la qualité de votre relation amicale. Il se peut que vous ayez affaire à une amitié toxique. Lisez cet article pour connaitre tous les signes distinctifs d’une amitié toxique.

Un déséquilibre dans la relation

On reconnait une amitié toxique à l’inégalité des interactions dans la relation. L’un donne énormément à l’autre, alors qu’il ne reçoit que très peu, et parfois rien en retour. Une telle amitié ne peut être envisagée sur le long terme, à moins que l’équilibre ne se rétablisse. Une vraie relation saine entre amis nécessite des échanges qui vont dans les deux sens. Le respect mutuel et la réciprocité des soutiens sont essentiels pour maintenir l’égalité. Sans ses éléments, la relation risque de basculer d’un côté et devenir un poids lourd à porter.

Une modification de comportement

Il est tout à fait normal que l’amitié puisse engendrer des modifications de comportement chez vous, car vous apprenez certaines choses de vos amis. Ces changements sont les bienvenus tant qu’ils sont positifs. Par contre, s’ils vous font basculer du côté obscur, faites attention, car vous avez certainement affaire à une amitié toxique. Celle-ci peut vous mener vers des voies dangereuses qui vont totalement à l’encontre de vos principes et valeurs. Il se peut que vous ayez tout de même envie de suivre ces chemins parce qu’ils vous procurent de nouvelles sensations ou semblent vous éloigner de ce que vous connaissiez avant. Faites attention à ne pas dénaturer l’image que vous avez de vous-même à un prix qui n’en vaut pas la peine.

Une relation amicale surinvestit

Il est normal que l’on veuille à tout prix défendre son ami(e) lorsqu’il se trouve dans une mauvaise passe. Toutefois, le faire constamment même si ses proches lui adressent des critiques constructives doit alerter, c’est probablement une amitié toxique. La relation entre amis est un terrain où se jouent les affects, les émotions, et même la passion. Certaines personnes idéalisent trop leurs amis si bien qu’ils ne réalisent plus qu’ils avancent progressivement vers une forme d’obsession. Il faut simplement voir une personne telle qu’elle est, en tenant compte aussi bien de ses qualités que de ses défauts. Il ne faut pas prendre à la légère ses agissements blessants, encore moins les considérer comme inexistantes. Prenez garde, car une personne toxique comprend très bien ce que vous souhaitez entendre pour lui permettre d’asseoir sa domination.

L’un des amis dégage une forte négativité

On parle d’amitié toxique lorsque l’un des deux amis dégage une forte négativité et qu’il tend à tirer l’autre vers la dérive. Le fait d’être amis avec une personne ne veut pas forcément dire qu’on doit s’imprégner constamment de ses ondes négatives. Les absorber tout le temps risque d’engendrer un mal-être intérieur pouvant mener à la dépression. De plus, ces individus à forte négativité tiennent compte rarement des conseils des autres. Sachez que dans une amitié saine, on privilégie le partage, l’écoute et la compréhension. En revanche, dans une amitié toxique, l’un ne peut ni agir ni partager sans que l’autre donne son accord.

L’un critique constamment l’autre

Les critiques intempestives non constructives sortent fréquemment dans une relation d’amitié toxique. « Tu n’aurais pas dû agir ainsi. », « Tu n’as pas dit ce qu’il fallait dire. », « Pour quelle raison n’as-tu pas fait comme il fallait faire ? », Etc. L’un peut dire des mots qui ressemblent à priori à des conseils d’ami à l’autre, alors qu’en réalité, ce sont des critiques amères qui dénigrent et font perdre la confiance en soi. Même si à première vue, ces remarques paraissent anodines, ils peuvent être blessants, envahissants et comporter des jugements. Celui qui les encaisse tout le temps se sent de moins en moins libre et heureux, alors que la relation est censée lui procurer du bien-être. L’autre le pousse vers un repli sur soi.

La crainte d’être jugé par l’autre

Dans une relation amicale, lorsqu’on a peur de se confier à l’autre en raison d’un manque de confidentialité, lorsqu’on craint ses moqueries, ou bien lorsqu’on se croit vulnérable face à lui ou elle, cela signifie qu’il s’agit d’une amitié toxique. Sachez que dans une bonne amitié, une véritable confiance s’instaure entre l’un et l’autre. Tous les deux se sentent mutuellement respectés et compris. Quand ce n’est plus le cas, on n’a plus affaire à une relation amicale saine. Ne plus pouvoir parler sans s’attendre aux critiques, aux jugements ou aux attaques de l’autre signifie que l’amitié n’est plus bienfaisante.

Ressentir de l’inconfort dans la relation amicale

Si on s’énerve, s’irrite ou déprime rien qu’à la vue ou à la présence de l’autre, cela signifie que la relation saine du début a laissé place à une amitié toxique. Une bonne amitié est censée procurer liberté, bien-être intérieur et soulagement dans les moments difficiles. Dans le cas contraire, on peut en déduire que la relation ne fonctionne plus convenablement. Parfois, notre mentale a du mal à le percevoir, mais la nature nous a dotés d’une sensation intérieure indiquant qu’une amitié ne nous est plus bénéfique. Il nous est plus judicieux de l’écouter.

Une grande sensation de culpabilité

Dans une vraie amitié sincère, l’un et l’autre sont censés ressentir une totale liberté d’esprit et de mouvement. Lorsqu’on se sent obligé de rejoindre l’autre, et qu’on se culpabilise quand on n’a pas pu le faire, cela signifie que la relation est devenue une amitié toxique. Il commence à y avoir une forme d’emprise dont on doit faire attention. Les amis qui entretiennent une relation saine comprennent que chacun évolue à un rythme différent. Avec le temps, nous nous décalons progressivement de certains de nos amis si bien qu’ils finissent par ne plus nous correspondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.